Le sexe egypte calcul sexe bebe

le sexe egypte calcul sexe bebe

Le père Viaud 12 voit aussi dans les graines, produits de la terre, un signe de bénédiction et de prospérité.

Tandis que les bougies brûlent près du nourrisson, les parents aidés le cas échéant par la famille proche, confectionnent des petits sachets renfermant ces friandises, une bougie et un billet de quelques piastres neuf sur lequel ils écrivent, s'ils en sont capables, le nom et la date de naissance du bébé. Ce jour-là, en milieu populaire, l'enfant est lavé pour la première fois depuis sa naissance si cela n'a pas été fait la veille.

Si c'est une daya qui a fait l'accouchement, c'est elle qui se charge du bain. Il récite une prière spéciale appelée sala et techt prière de la bassine , puis plonge l'enfant dans l'eau de ladite bassine Ensuite, le bébé est vêtu de vêtements blancs neufs.

C'est la première fois qu'il porte des vêtements qui lui sont réellement destinés, preuve qu'il a maintenant acquis son identité. Puis elles font un hegab amulette pour le bébé en mettant dans un sachet de toile une pincée du mélange de sel et des sept variétés de graines, un petit morceau de pain, une pièce neuve et éventuellement le moignon du cordon ombilical.

Ce hegab peut aussi être fait d'une façon dont se gausse Wafa': Ils ont gardé le mouchoir de la signature de leur mariage Quand le cordon tombe, ils le mettent dans ce mouchoir. Ma cousine m'a dit de chercher ce mouchoir, mais je ne savais pas où il était. Et pour moi ce sont des bêtises. Le hegab est fixé aux vêtements de l'enfant ainsi qu'un anneau de fèves pour le protéger et lui apporter richesse et abondance.

Le rôle principal y est tenu par la daya ou à défaut par une femme âgée de la famille. Elle invite la mère à prendre le bébé dans ses bras et à enjamber à sept reprises le brasero. Ensuite, elle place l'enfant dans un tamis avec éventuellement un grand couteau, des ciseaux et les vêtements qu'il portait avant le bain. Elle répand sur lui des cacahuètes et des bonbons, puis secoue le tamis tandis qu'une femme âgée, choisie pour son caractère calme qu'on souhaite transmettre à l'enfant, tape dans un mortier vide avec un pilon.

En même temps toute l'assemblée répète: Ecoute ce que dit ta mère! A trois reprises L'accoucheuse traditionnelle ou son substitut jette le tamis avec l'enfant par terre. Puis elle invite la mère à l'enjamber trois fois. Les parents expliquent que ce rite est destiné à habituer l'enfant au bruit et au mouvement, de façon à ce qu'il ne s'en effraie pas par la suite.

Mais, en réalité, il a pour but de le purifier et de le socialiser. Des conseils lui sont donnés pour qu'il se soumette à l'autorité parentale.

Quant au tamis, l'enfant y est placé comme la farine dont la mère de famille rejette les impuretés. La daya nettoie donc l'enfant et élimine ce qui est mauvais. Elle le fait trois fois, car trois est le nombre divin par excellence, le nombre des invocations solennelles. Le couteau, placé près du bébé, était dans l'Egypte antique une image de la lune, mère céleste, intermédiaire entre terre et ciel.

Enfin, le mortier et le pilon symbolisent le rapport sexuel, donc la fécondité transmise par magie imitative Actuellement, la plupart des gens l'ignorent complètement. Nos parents le faisaient, nos grand-parents le faisaient. Je ne sais pas pourquoi, mais nous on fait la même chose.

On répète les paroles traditionnelles. Cette petite offrande, quand elle est réservée aux enfants, apparaît comme un moyen d'intégrer le bébé dans leur groupe en se les conciliant. Ensuite, des rafraîchissements et des mets sucrés sont offerts à toute l'assemblée.

Les familles qui peuvent se le permettre les convient à un repas ou bien servent un dîner seulement aux proches. Pour certains, c'est l'occasion de tuer un mouton. Mais, souvent ce n'est pas possible. Il y a des gens qui peuvent faire davantage parce qu'ils sont riches. Ils peuvent offrir des douceurs aux invités: Mais ici, dans notre quartier, tout le monde fait exactement comme nous.

Le chef du village fait comme nous. En milieu moyen, il est des parents qui ne voient pas l'intérêt de cette cérémonie. Beaucoup parmi eux acceptent cependant de l'organiser ou en laissent l'initiative aux personnes âgées de leur famille pour ne pas heurter la susceptibilité de leur entourage, d'autant qu'ils y voient une tradition sans conséquence. Mais les hommes participent à la fête et certains rites sont parfois supprimés. Ainsi en est-il d'Umneyya et Azmi.

Umneyya justifie ainsi son attitude: Mais ça coûte et moi je ne peux pas. Personne n'attache de signification à la cérémonie. Pour cette raison, certaines refusent purement et simplement de la faire. Isis est de celles-là. Je trouve que tout ce bruit, c'est effrayant pour l'enfant Et puis ça ne veut rien dire! Il n'a aucune signification, mais c'est une coutume charmante.

Les gens ont offert des cadeaux au bébé. Mais on n'a fait aucun rite avec des bougies ou autre… C'est baladi Cependant, au contraire, certains intellectuels, soucieux de préserver leur identité culturelle, choisissent de respecter l'intégralité de la cérémonie.

Leïla, par exemple, est allée chercher des vieilles servantes qui avaient autrefois travaillé pour sa famille, afin qu'elles organisent la fête en respectant les rites qu'elle-même ne connaissait pas. Mais, même dans des cas semblables, les gens très cultivés ne font jamais de hegab amulette ni de petits anneaux de fèves, parce que ce serait contraire à leurs convictions.

Ils ne conservent d'ailleurs pas non plus le moignon du cordon ombilical: On fait seulement des petits paquets avec sept graines cacahuète, noisette, amande, pop corn etc. Ça porte chance au bébé. Sept est un nombre qui porte chance. On distribue ça à tous les gens qui viennent dire mabruk félicitations et au travail.

Les gens attendent ça. Mais dans les quartiers populaires, les jours suivants sont encore en partie consacrés à quelques rites. Le lendemain, la mère balaie la maison. C'est parfois la première fois qu'elle le fait depuis l'accouchement et elle jette les graines répandues sur le sol.

Une poignée en est prélevée pour être semée quand la famille habite dans un quartier où il y a encore des cultures, dans le double but d'assurer la fertilité de la terre et la croissance de l'enfant. Pour la même raison, l'eau du bain est versée au pied d'un arbre. Le hegab demeure fixé aux vêtements du nourrisson ou placé sous son oreiller, pendant sept jours ou jusqu'au quarantième jour ou jusqu'à la fin du mois lunaire.

Si le moignon du cordon ombilical n'était pas encore tombé, il est utilisé après sa chute pour confectionner une autre amulette de la façon décrite par Marwa: J'attache le sachet au cou de l'enfant ou je le place sous son oreiller. Au contraire, elle cicatrisera si on met de l'eau dessus. Enfin, en les jetant dans une école, on espère favoriser sa réussite scolaire.

Si on le jette dans la rue, elle aimera jouer dans la rue. Mona en est un exemple. Ils la jettent dans le Nil ou dans une école. Moi je l'ai jetée dans une école pour que ma fille fasse des études, qu'elle ne soit pas comme sa mère qui n'est jamais allée à l'école. C'est le cas dans la famille de Sayyida Elle raconte: Pour Ekram, son oncle devait aller acheter les bijoux pour son mariage.

Alors il a emporté le cordon ombilical et l'a jeté chez le bijoutier. Pour les deux autres, leur père l'a jeté dans le Nil. Je fais la même chose, mais en fait, que l'enfant devienne riche ou non, qu'il vive longtemps ou non… C'est Dieu qui décide! Beaucoup la gardent quelque temps, puis n'y prêtent plus attention.

Comme Zuba ils affirment: Si j'ai un autre bébé après, je peux l'utiliser à nouveau. Mais si elle est cassée, c'est fini! C'est la vie d'une qolla d'être cassée un jour ou l'autre.

On la laisse près de lui et quand il commence à marcher, un jour ou l'autre, il la prend et la casse. Si elle se casse, la vie de l'enfant est menacée, l'enfant va mourir. La qolla de la petite dernière qui a vingt jours est suspendue ici. Les cruches des autres sont restées dans notre maison au village.

Elles sont enfermées à clef. Il n'y a pas de risques. Elle est pratiquée par tous les Egyptiens, quelle que soit leur confession. C'est la sunna tradition. Dans le Coran, Dieu dit qu'il faut faire ça aux garçons pour les rendre purs. Beaucoup de musulmans, tout comme les chrétiens y voient seulement une mesure d'hygiène. C'est une question d'hygiène. Ce n'est pas une prescription religieuse. Mais je ne connais pas vraiment la raison exacte de cette pratique.

Tout le monde le fait. Mon mari m'a dit que c'est mieux. Si on ne circoncit pas, c'est très difficile à nettoyer après. Il n'y a personne qui ne circoncit pas les garçons en Egypte. Ce n'est pas remis en question. Je me suis dit: Si on le fait, ça a l'avantage d'être toujours propre". En fait, je ne me suis pas posé la question.

Personne ne pense à ne pas circoncire. Nevine, par exemple, affirme: Ce n'est absolument pas une obligation religieuse. C'est une coutume ancienne, mais on continue à le faire, parce que c'est prouvé que c'est mieux. C'est un médecin qui intervient dans des conditions d'hygiène rigoureuses, hors de la présence de la famille.

Mervat, par exemple, raconte comment cela s'est passé pour son fils: Tout le monde circoncit les garçons, parce que c'est plus hygiénique, plus propre. Il faut le faire à quarante jours ou avant.

J'ai emmené l'enfant moi-même à l'hôpital. C'est le docteur qui a fait l'opération. Mais je ne sais pas comment il a fait. Personne ne peut y assister: Je pense qu'il se sert de ciseaux.

Elle fait le récit de ce qu'elle a vu et ressenti: Mais quand le docteur a commencé à couper, je suis sortie. Je n'ai pas pu le supporter. Un aide du docteur, très fort, maintient l'enfant en position assise en passant un bras sous chaque jambe. Il écarte les jambes et interdit tout mouvement au bébé, car s'il bougeait, ce serait dangereux. J'ai regardé… et j'avais peur. Le docteur a passé un désinfectant sur le sexe et il a pris une sorte de paire de ciseaux spéciale, courbe.

Mais la tendance actuelle est de la faire pratiquer également dans les premiers jours de la vie. Zuba en donne les raisons: Il ne marche pas, ce qui pourrait provoquer une irritation. Et puis, avant quarante jours, il ne sort pas de la maison. Il est donc facile de le préserver des mauvaises choses. J'ai pensé que c'était mieux de le faire tout de suite pendant qu'on était sur place.

Généralement, une des grands-mères tient le bébé, plus rarement la mère et tout se passe de la façon décrite par Amal. On se met chacune d'un côté du lit, moi à la tête, elle aux pieds. J'écarte bien les cuisses du bébé de part et d'autre et je les maintiens.

La daya tire sur le peau et la tend très très bien. Elle la fait coulisser et la coupe à un centimètre avec des ciseaux. Quand elle a coupé, la peau se remet en place et ça fait comme une fleur. On donne encore de l'argent à la daya pour cette opération. C'est une grande chose! Par ailleurs, les soins donnés à la blessure sont toujours identiques: De nos jours, cette coutume persiste dans les milieux populaires.

Dans les classes moyennes, une partie des parents se conforme aussi à la tradition. Je l'ai mis dans un tissu que j'ai fixé après les vêtements du garçon comme un hegab amulette. Il l'a gardé pendant sept jours et après on a jeté le tout à l'endroit où sont les bijoutiers pour que l'enfant devienne riche. Mais je l'ai jeté. Mais il y a d'autres possibilités telle celle évoquée par Amira: Et ensuite, elle dit qu'il faut la jeter chez un bijoutier ou dans le Nil pour que l'enfant ait beaucoup d'argent et ne soit pas avare.

Le Nil coule… il entraîne les choses avec lui comme l'argent part des mains de la personne généreuse. Azza en donne une explication: Mais pour les filles, ce n'est pas possible. La chose qu'on coupe n'est pas assez grande. Les parents partagent l'avis de Mervat: De cette façon, les enfants ne sentent rien.

Isis, par exemple, raconte: C'est l'infirmière qui l'a fait avec les boucles elles-mêmes, car les oreilles sont très fines. Elle a trempé les boucles d'oreille dans de l'alcool et puis elle a percé avec. Il n'a pas coulé de sang et la petite n'a pas pleuré parce qu'elle était toute petite. A cet âge, on n'a pas mal. Après ça devient douloureux. Manal décrit la façon de procéder: Elle traverse le lobe de l'oreille et elle laisse le fil. Elle le coupe court pour qu'il ne s'accroche pas dans quelque chose et elle le noue bien.

Après il faut mettre de l'huile tous les jours et faire bouger le fil jusqu'à ce que ça cicatrise. Ensuite, on met les boucles d'oreille. Les gens offrent toujours des boucles d'oreille aux filles à la naissance.

Mais il arrive aussi que ce soit la grand-mère, la tante, parfois une voisine ou la mère elle-même qui se rcharge de l'opération. Dans tous ces cas, la technique utilisée est similaire à celle de L'accoucheuse traditionnelle. En outre, la famille, les amis, les voisins, les collègues de travail des parents se déplacent pour l'accueillir. Selon le milieu et les circonstances, hommes et femmes arrivent ensemble ou bien les femmes viennent rendre visite à la mère et l'enfant.

Que Dieu vous le laisse! Longue vie au bébé! Que Dieu lui donne la santé! Paix sur la mère! Que l'enfant vive soixante-dix ans! Si le nouveau-né est une fille, on ajoute: Dès qu'ils voient l'enfant, ils s'écrient: Que Dieu nous donne quelque chose de nouveau! Souvent même, elle permet aux gens de le prendre, même si au fond cela lui déplaît, comme le souligne Shahira: Mon mari rencontrait ses amis au café et les amenait pour leur montrer le bébé.

Je montrais mes filles à tout le monde. Elles étaient tellement belles que les gens me disaient: Mais ici, les gens n'aiment pas montrer les bébés. Je suis obligée, sinon les gens pensent: Iman, par exemple, dit: C'est ce que confirme Marwa: J'ai peur parce qu'il est trop beau. Au bout de quarante jours, je peux le montrer mais pas avant!

Les femmes envieuses pourraient le rendre malade. Roda' — qui est de celles-là — dit: Tu peux le prendre. Les chrétiens, même les plus cultivés, avouent comme Georges: Pour les rassurer, il est de bon ton d'éviter de trop vanter la beauté et la grosseur du bébé ou bien il faut immédiatement ajouter: Souvent les parents font alors brûler de l'encens dans la maison et récitent quelques versets du Coran s'ils sont musulmans.

Ils piquent ensuite avec une aiguille la silhouette de papier une fois en disant: Je découpe un papier en forme de poupée et je le perce avec une aiguille. Avec mon doigt, je trace une croix sur le front du bébé. Je mets le feu à la poupée et je passe sept fois le papier enflammé autour de la tête de l'enfant.

Je mets les cendres dans de l'eau et avec cette eau, je dessine une croix sur le front, sur le nombril et sur la plante des pieds du bébé. Je prends du sel dans ma main gauche et je passe ma main sept fois autour de sa tête. Après l'enfant se calme. A chaque fois, ils étaient les plus gros de l'hôpital. Alors je disais à l'infirmière: Ne le dis pas devant tout le monde! Et puis mes enfants sont blonds, je ne sais pas pourquoi.

Tout le monde évoque des cas, où les parents annoncent la naissance d'une fille, alors qu'il s'agit d'un garçon pour le protéger. Mais il est rare d'en rencontrer. Il y a des gens qui habillent leur garçon en fille pour conjurer le mauvais sort.

Même si tout le monde sait que c'est un garçon, on continue à l'habiller comme une fille jusqu'à six ou sept mois, on lui met des chaînes, des bijoux.

Elle ne doit pas attirer le regard des envieux en affichant une trop grande forme. Son entourage l'incite à faire semblant de souffrir, à se coucher quand arrivent des visiteurs, à se plaindre. Marwa avoue par exemple: Je fais semblant d'être malade et fatiguée devant les gens. Ce n'est pas vrai, mais il faut que les gens pensent que je suis malade. Si une femme sort après son accouchement, bien habillée, avec des beaux vêtements, avec du maquillage.

Comme elle est maquillée! Elle est comme ça après un accouchement? C'est écrit dans le Coran. Amira confie qu'elle en a fait l'expérience: J'avais du lait, il tétait bien et puis une femme m'a regardée et il n'a plus voulu prendre le sein.

De plus, en milieu populaire, certaines portent une fatla. La fatla protège de la malveillance, des mauvais sorts, du regard des envieuses. Elle n'est plus nécessaire à partir du moment où commence le nouveau mois lunaire et elle est alors jetée sans précautions particulières.

Des centaines de personnes. Elles venaient de tous les coins! Tout le monde venait: Pour la dernière 20 , tout le monde est venu à l'hôpital. Encore plus de monde que les autres fois. Les gens de l'immeuble et les gens du dehors. Nous on y va quand il y a une naissance chez eux. Tous se sentent tenus d'apporter quelque chose.

Chez les gens aisés, la famille et les intimes, voire les collègues s'ils se cotisent offrent des bijoux pour le bébé: Les autres apportent de la layette, des jouets. En outre, la mère reçoit aussi des fleurs, des bonbons, du parfum. Dans les familles modestes, les proches achètent aussi des bijoux, si possible en or, sinon en argent. Les voisins, eux, apportent des cadeaux utilitaires: Les voisins font pour nous la même chose que j'ai fait pour eux.

Ils apportent du café, du sucre, de l'argent. Mais c'est délicat quand on reçoit des cadeaux de gens avec qui on n'a pas de relations et surtout de gens à qui on ne peut pas le rendre. Ceux qui n'ont pas d'enfant par exemple, il n'y a pas d'occasion qui me permette de le rendre.

Je n'aime pas instaurer des relations comme ça. C'est un boisson sucrée, épaisse et riche, préparée à partir d'une poudre de bois exotique, de beurre et d'épices, sur laquelle sont répandues des noisettes ou des amandes hachées.

Elle n'est servie qu'à l'occasion d'une naissance et certaines femmes remarquent en riant, comme Sana': Le laver, le changer, l'allaiter leur semblent des tâches très naturelles et elles reproduisent la façon de faire de leur mère et de leur grand-mère. Eventuellement, la première fois, quelqu'un leur montre comment s'y prendre. Elle m'a montré comment faire. Ensuite, j'ai toujours fait comme elle m'avait dit. Raya, par exemple, se vante: Personne ne m'a aidée. Le rythme du bain varie selon les familles et les saisons.

Certaines femmes font comme Marwa qui explique: Ensuite je lui donne un bain tous les jours, le soir avant de le faire dormir. Je lave toujours le bébé dans la chambre, parce que c'est un péché de mettre un petit dans la salle de bain. La salle de bain est un endroit plein de mauvais esprits, alors il ne faut pas y emmener le bébé pendant les quarante premiers jours.

Et même après, je préfère lui donner le bain dans la chambre Je pose des vêtements sur le bord de la bassine pour poser sa tête. Je lui mets le bas du corps dans l'eau et je l'appuie contre mes jambes. Ensuite, je savonne sa tête en la tenant à l'extérieur, puis je l'arrose pour la rincer. Je savonne le haut de son corps. Je le rince, je l'essuie, je le talque et je l'habille.

Je lui mets de l'eau de cologne, mais seulement sur la tête. S'il a des croûtes de lait, je lui mets de l'huile d'olive sur la tête et le lendemain, quand je le peigne, les croûtes se décollent. Pour moi, je prends les choses ordinaires, mais pour ma fille, j'achète les meilleures. Elles sont effrayées par leurs nouvelles responsabilités, craignent de ne pas savoir y faire face.

J'ai pleuré parce que j'avais peur qu'il ne lui arrive quelque chose alors que j'étais seule avec elle. Je ne savais pas quoi faire! De plus, je n'avais pas le téléphone. Pendant deux jours, j'ai pleuré. Celles qui en ont la possibilité se déchargent d'une partie de ces responsabilités.

Iman, par exemple, raconte: Il était si petit, si doux. Je n'ai pas osé toucher mon fils jusqu'à ce qu'il ait six mois. C'était ma belle-mère qui lui donnait le bain. Tous les jours, elle venait chez moi, prenait le bébé, le lavait et changeait ses vêtements. Mon fils devait avoir trois jours. J'étais supposée le baigner moi-même. C'était traumatisant pour moi!

Vous aimeriez pouvoir deviner le sexe de bébé? Voici 10 trucs de grand-mères amusants pour vous aider à faire passer le temps avec humour en attendant votre échographie! Ces envies sont souvent associées aux garçons, tandis que les envies plus sucrées sont attribuées aux petites filles.

Cela indiquerait que vous portez un garçon alors que si vous êtes seule à vous morfondre de votre tour de taille, les croyances vous prescrivent alors une fille. Un petit jeu amusant à faire pour le plaisir: Lancez un mouchoir dans les airs.

Dans le même principe que le test du pendule, suspendez un anneau de mariage au-dessus de votre ventre. Additionnez votre âge au moment de la conception avec le chiffre du mois de la conception.

Les symptômes de grossesse La nausée matinale: Test du pendule Un petit jeu amusant à faire pour le plaisir: Test du mouchoir Lancez un mouchoir dans les airs.

.

Sex arabes sexe entre ami

Mais je ne connais pas vraiment la raison exacte de cette pratique. Tout le monde le fait. Mon mari m'a dit que c'est mieux. Si on ne circoncit pas, c'est très difficile à nettoyer après. Il n'y a personne qui ne circoncit pas les garçons en Egypte. Ce n'est pas remis en question. Je me suis dit: Si on le fait, ça a l'avantage d'être toujours propre". En fait, je ne me suis pas posé la question. Personne ne pense à ne pas circoncire. Nevine, par exemple, affirme: Ce n'est absolument pas une obligation religieuse.

C'est une coutume ancienne, mais on continue à le faire, parce que c'est prouvé que c'est mieux. C'est un médecin qui intervient dans des conditions d'hygiène rigoureuses, hors de la présence de la famille. Mervat, par exemple, raconte comment cela s'est passé pour son fils: Tout le monde circoncit les garçons, parce que c'est plus hygiénique, plus propre. Il faut le faire à quarante jours ou avant. J'ai emmené l'enfant moi-même à l'hôpital.

C'est le docteur qui a fait l'opération. Mais je ne sais pas comment il a fait. Personne ne peut y assister: Je pense qu'il se sert de ciseaux. Elle fait le récit de ce qu'elle a vu et ressenti: Mais quand le docteur a commencé à couper, je suis sortie. Je n'ai pas pu le supporter. Un aide du docteur, très fort, maintient l'enfant en position assise en passant un bras sous chaque jambe. Il écarte les jambes et interdit tout mouvement au bébé, car s'il bougeait, ce serait dangereux.

J'ai regardé… et j'avais peur. Le docteur a passé un désinfectant sur le sexe et il a pris une sorte de paire de ciseaux spéciale, courbe. Mais la tendance actuelle est de la faire pratiquer également dans les premiers jours de la vie. Zuba en donne les raisons: Il ne marche pas, ce qui pourrait provoquer une irritation. Et puis, avant quarante jours, il ne sort pas de la maison. Il est donc facile de le préserver des mauvaises choses. J'ai pensé que c'était mieux de le faire tout de suite pendant qu'on était sur place.

Généralement, une des grands-mères tient le bébé, plus rarement la mère et tout se passe de la façon décrite par Amal. On se met chacune d'un côté du lit, moi à la tête, elle aux pieds.

J'écarte bien les cuisses du bébé de part et d'autre et je les maintiens. La daya tire sur le peau et la tend très très bien. Elle la fait coulisser et la coupe à un centimètre avec des ciseaux. Quand elle a coupé, la peau se remet en place et ça fait comme une fleur. On donne encore de l'argent à la daya pour cette opération. C'est une grande chose! Par ailleurs, les soins donnés à la blessure sont toujours identiques: De nos jours, cette coutume persiste dans les milieux populaires.

Dans les classes moyennes, une partie des parents se conforme aussi à la tradition. Je l'ai mis dans un tissu que j'ai fixé après les vêtements du garçon comme un hegab amulette. Il l'a gardé pendant sept jours et après on a jeté le tout à l'endroit où sont les bijoutiers pour que l'enfant devienne riche.

Mais je l'ai jeté. Mais il y a d'autres possibilités telle celle évoquée par Amira: Et ensuite, elle dit qu'il faut la jeter chez un bijoutier ou dans le Nil pour que l'enfant ait beaucoup d'argent et ne soit pas avare. Le Nil coule… il entraîne les choses avec lui comme l'argent part des mains de la personne généreuse.

Azza en donne une explication: Mais pour les filles, ce n'est pas possible. La chose qu'on coupe n'est pas assez grande. Les parents partagent l'avis de Mervat: De cette façon, les enfants ne sentent rien. Isis, par exemple, raconte: C'est l'infirmière qui l'a fait avec les boucles elles-mêmes, car les oreilles sont très fines.

Elle a trempé les boucles d'oreille dans de l'alcool et puis elle a percé avec. Il n'a pas coulé de sang et la petite n'a pas pleuré parce qu'elle était toute petite. A cet âge, on n'a pas mal. Après ça devient douloureux. Manal décrit la façon de procéder: Elle traverse le lobe de l'oreille et elle laisse le fil.

Elle le coupe court pour qu'il ne s'accroche pas dans quelque chose et elle le noue bien. Après il faut mettre de l'huile tous les jours et faire bouger le fil jusqu'à ce que ça cicatrise. Ensuite, on met les boucles d'oreille. Les gens offrent toujours des boucles d'oreille aux filles à la naissance. Mais il arrive aussi que ce soit la grand-mère, la tante, parfois une voisine ou la mère elle-même qui se rcharge de l'opération.

Dans tous ces cas, la technique utilisée est similaire à celle de L'accoucheuse traditionnelle. En outre, la famille, les amis, les voisins, les collègues de travail des parents se déplacent pour l'accueillir.

Selon le milieu et les circonstances, hommes et femmes arrivent ensemble ou bien les femmes viennent rendre visite à la mère et l'enfant. Que Dieu vous le laisse! Longue vie au bébé! Que Dieu lui donne la santé!

Paix sur la mère! Que l'enfant vive soixante-dix ans! Si le nouveau-né est une fille, on ajoute: Dès qu'ils voient l'enfant, ils s'écrient: Que Dieu nous donne quelque chose de nouveau! Souvent même, elle permet aux gens de le prendre, même si au fond cela lui déplaît, comme le souligne Shahira: Mon mari rencontrait ses amis au café et les amenait pour leur montrer le bébé. Je montrais mes filles à tout le monde. Elles étaient tellement belles que les gens me disaient: Mais ici, les gens n'aiment pas montrer les bébés.

Je suis obligée, sinon les gens pensent: Iman, par exemple, dit: C'est ce que confirme Marwa: J'ai peur parce qu'il est trop beau. Au bout de quarante jours, je peux le montrer mais pas avant! Les femmes envieuses pourraient le rendre malade. Roda' — qui est de celles-là — dit: Tu peux le prendre. Les chrétiens, même les plus cultivés, avouent comme Georges: Pour les rassurer, il est de bon ton d'éviter de trop vanter la beauté et la grosseur du bébé ou bien il faut immédiatement ajouter: Souvent les parents font alors brûler de l'encens dans la maison et récitent quelques versets du Coran s'ils sont musulmans.

Ils piquent ensuite avec une aiguille la silhouette de papier une fois en disant: Je découpe un papier en forme de poupée et je le perce avec une aiguille. Avec mon doigt, je trace une croix sur le front du bébé. Je mets le feu à la poupée et je passe sept fois le papier enflammé autour de la tête de l'enfant. Je mets les cendres dans de l'eau et avec cette eau, je dessine une croix sur le front, sur le nombril et sur la plante des pieds du bébé.

Je prends du sel dans ma main gauche et je passe ma main sept fois autour de sa tête. Après l'enfant se calme. A chaque fois, ils étaient les plus gros de l'hôpital. Alors je disais à l'infirmière: Ne le dis pas devant tout le monde! Et puis mes enfants sont blonds, je ne sais pas pourquoi.

Tout le monde évoque des cas, où les parents annoncent la naissance d'une fille, alors qu'il s'agit d'un garçon pour le protéger. Mais il est rare d'en rencontrer.

Il y a des gens qui habillent leur garçon en fille pour conjurer le mauvais sort. Même si tout le monde sait que c'est un garçon, on continue à l'habiller comme une fille jusqu'à six ou sept mois, on lui met des chaînes, des bijoux. Elle ne doit pas attirer le regard des envieux en affichant une trop grande forme.

Son entourage l'incite à faire semblant de souffrir, à se coucher quand arrivent des visiteurs, à se plaindre. Marwa avoue par exemple: Je fais semblant d'être malade et fatiguée devant les gens. Ce n'est pas vrai, mais il faut que les gens pensent que je suis malade.

Si une femme sort après son accouchement, bien habillée, avec des beaux vêtements, avec du maquillage. Comme elle est maquillée! Elle est comme ça après un accouchement? C'est écrit dans le Coran. Amira confie qu'elle en a fait l'expérience: J'avais du lait, il tétait bien et puis une femme m'a regardée et il n'a plus voulu prendre le sein. De plus, en milieu populaire, certaines portent une fatla. La fatla protège de la malveillance, des mauvais sorts, du regard des envieuses.

Elle n'est plus nécessaire à partir du moment où commence le nouveau mois lunaire et elle est alors jetée sans précautions particulières. Des centaines de personnes. Elles venaient de tous les coins! Tout le monde venait: Pour la dernière 20 , tout le monde est venu à l'hôpital. Encore plus de monde que les autres fois.

Les gens de l'immeuble et les gens du dehors. Nous on y va quand il y a une naissance chez eux. Tous se sentent tenus d'apporter quelque chose. Chez les gens aisés, la famille et les intimes, voire les collègues s'ils se cotisent offrent des bijoux pour le bébé: Les autres apportent de la layette, des jouets. En outre, la mère reçoit aussi des fleurs, des bonbons, du parfum.

Dans les familles modestes, les proches achètent aussi des bijoux, si possible en or, sinon en argent. Les voisins, eux, apportent des cadeaux utilitaires: Les voisins font pour nous la même chose que j'ai fait pour eux. Ils apportent du café, du sucre, de l'argent. Mais c'est délicat quand on reçoit des cadeaux de gens avec qui on n'a pas de relations et surtout de gens à qui on ne peut pas le rendre.

Ceux qui n'ont pas d'enfant par exemple, il n'y a pas d'occasion qui me permette de le rendre. Je n'aime pas instaurer des relations comme ça. C'est un boisson sucrée, épaisse et riche, préparée à partir d'une poudre de bois exotique, de beurre et d'épices, sur laquelle sont répandues des noisettes ou des amandes hachées.

Elle n'est servie qu'à l'occasion d'une naissance et certaines femmes remarquent en riant, comme Sana': Le laver, le changer, l'allaiter leur semblent des tâches très naturelles et elles reproduisent la façon de faire de leur mère et de leur grand-mère.

Eventuellement, la première fois, quelqu'un leur montre comment s'y prendre. Elle m'a montré comment faire. Ensuite, j'ai toujours fait comme elle m'avait dit. Raya, par exemple, se vante: Personne ne m'a aidée. Le rythme du bain varie selon les familles et les saisons.

Certaines femmes font comme Marwa qui explique: Ensuite je lui donne un bain tous les jours, le soir avant de le faire dormir. Je lave toujours le bébé dans la chambre, parce que c'est un péché de mettre un petit dans la salle de bain. La salle de bain est un endroit plein de mauvais esprits, alors il ne faut pas y emmener le bébé pendant les quarante premiers jours. Et même après, je préfère lui donner le bain dans la chambre Je pose des vêtements sur le bord de la bassine pour poser sa tête.

Je lui mets le bas du corps dans l'eau et je l'appuie contre mes jambes. Ensuite, je savonne sa tête en la tenant à l'extérieur, puis je l'arrose pour la rincer. Je savonne le haut de son corps. Je le rince, je l'essuie, je le talque et je l'habille. Je lui mets de l'eau de cologne, mais seulement sur la tête.

S'il a des croûtes de lait, je lui mets de l'huile d'olive sur la tête et le lendemain, quand je le peigne, les croûtes se décollent. Pour moi, je prends les choses ordinaires, mais pour ma fille, j'achète les meilleures. Elles sont effrayées par leurs nouvelles responsabilités, craignent de ne pas savoir y faire face.

J'ai pleuré parce que j'avais peur qu'il ne lui arrive quelque chose alors que j'étais seule avec elle. Je ne savais pas quoi faire! De plus, je n'avais pas le téléphone. Pendant deux jours, j'ai pleuré. Celles qui en ont la possibilité se déchargent d'une partie de ces responsabilités.

Iman, par exemple, raconte: Il était si petit, si doux. Je n'ai pas osé toucher mon fils jusqu'à ce qu'il ait six mois. C'était ma belle-mère qui lui donnait le bain. Tous les jours, elle venait chez moi, prenait le bébé, le lavait et changeait ses vêtements. Mon fils devait avoir trois jours. J'étais supposée le baigner moi-même.

C'était traumatisant pour moi! J'avais peur de ne pas savoir me débrouiller. J'appelais presque toutes les infirmières à force de coups de sonnette. J'étais anxieuse et déprimée. Elles ont peur de ne pas avoir assez de lait, de ne pas savoir s'y prendre. Leila évoque là-encore ses difficultés: J'étais très tendue au point que je n'arrivais pas à allaiter.

Pendant toute une journée, le petit n'est pas parvenu à téter, parce qu'il me sentait tendue. Et après, j'ai eu beaucoup de problèmes pendant une semaine. Je me demandais s'il prenait assez. Je téléphonais sans cesse au docteur. D en avait marre. Autant j'étais ravie quand j'allaitais à l'hôpital, autant à la maison, quand il a commencé à refuser le sein, j'étais paniquée. Allaiter était pour moi un souci, un tracas. Je croyais que je n'avais pas assez de lait. Le petit ne prenait pas bien.

Il fallait que je tire mon lait et ça me faisait très mal. Et c'était horrible de rester comme ça avec les seins nus! Et puis après, je ne savais plus quoi faire avec ce lait. Et puis tout était sale autour de moi. Je me sentais comme une vache laitière. Mais elles redoutent par-dessus tout que leur lait ne tarisse.

Pour l'éviter, elles modifient leur alimentation et prennent en abondance du fenugrec au miel noir, de la halawa une sucrerie à base de sésame , des feuilles de radis crues, du poisson. Sont ainsi prohibées essentiellement les aubergines noires et la viande crue et beaucoup de femmes insistent pour que ces denrées ne pénètrent jamais dans leur chambre. Mais, celles qui vivent dans une pièce unique ont, par nécessité, une opinion plus nuancée que Marwa expose: Mais si des aubergines par exemple se trouvent déjà dans la chambre quand j'y entre, il n'y a pas de danger.

Alors, quand mon mari revient avec des provisions, il m'appelle du dehors avant d'entrer. Je sors, il entre avec les légumes ou la viande et je rentre après lui. Si, malgré tout, une femme n'a plus de lait et qu'on suspecte les aubergines d'être en cause, un remède existe que peu de gens connaissent, mais que Marwa cite: Les mères tournent là encore la difficulté en quittant la chambre avant d'y faire entrer l'homme le premier.

Amal, par exemple, a eu à le déplorer: Ma belle-mère s'est aperçue que c'était parce que mon mari était entré dans la chambre alors qu'il venait de se faire raser.

Elle lui a dit: Quand tu es entré dans la chambre, tu venais d'être rasé! Tu as fait sécher le lait! Le lait a séché. Aussitôt, le lait s'est remis à couler. Amal, notamment en témoigne: Il l'a fait tremper dans une cuvette d'eau et j'ai pris cette eau pour laver mes seins. Mais le résultat n'a pas été merveilleux! J'ai pu continuer à allaiter mon fils, mais c'était insuffisant.

En revanche, d'autres causes peuvent entraîner l'arrêt de la lactation seulement pendant les quarante jours qui suivent la naissance: C'est une des raisons qui justifient le confinement de la mère à ce moment-là.

Physiquement, ils déterminent une phase de repos, de continence sexuelle, d'adaptation aux rythmes du nourrisson. Quand cette période s'achève, on estime que l'accouchée a eu son retour de couches, que son corps s'est refermé et qu'elle a retrouvé sa force vitale. Mais avant de pouvoir recommencer à prier ou retourner à l'église, il lui reste à se purifier. Pour ce faire, elle se lave méticuleusement de la tête aux pieds. Ensuite, si elle est musulmane, elle verse quarante gobelets d'eau sur sa tête en récitant la profession de foi: Des variantes peuvent intervenir dans l'énoncé de la profession de foi par rapport à la formule traditionnelle.

Je commence à faire ma prière pour Dieu. J'espère que Dieu me gardera l'enfant. Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah par le sang jaune.

Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah par le sang de l'accouchement. Parfois, les femmes ont recours à des moyens mnémotechniques pour comptabiliser les gobelets d'eau. C'est le cas de Marwa qui explique: Pourtant, certaines femmes modifient le rite selon le sexe de l'enfant: Celles qui agissent ainsi sont incapables d'en donner une explication.

Mais il faut remarquer que quarante est un nombre pair, donc féminin, tandis que trente-neuf est un nombre masculin. C'est sans doute la raison pour laquelle il peut paraître plus approprié dans le cas d'un garçon. Lorsque cette période prend fin, il est devenu moins vulnérable et a définitivement acquis sa place dans la société. Il change alors en quelque sorte de statut. Cependant, sa mère lui donne, à ce moment-là, un bain particulièrement soigné.

Ensuite, pour la première fois, elle ne l'habille plus comme un nouveau-né. Jusque là, traditionnellement, il portait une couche, un lange enveloppant tout le bas du corps et une longue robe blanche qui cachait le lange. En effet à l'exception de quelques femmes des catégories sociales élevées qui ont adopté pour leurs tout-petits le port des grenouillères, les mères estiment absolument nécessaire d'emmailloter les nourrissons comme l'expose Roda': De plus, le lange maintient le dos pour qu'il ne reste pas courbé et que le corps ne ballotte pas.

Celui-ci est remplacé par une culotte et un pantalon portés avec une brassière. Les femmes cultivées continuent à mettre des couches à leurs enfants jusqu'à ce qu'ils aient acquis la maîtrise de leurs sphincters. Mais, en milieu populaire, cette protection est complètement supprimée en même temps que le lange. Autrefois, c'était le jour du baptème. De nos jours, ce sacrement est le plus souvent différé, mais la mère emmène le bébé à l'église où elle-même retourne pour la première fois depuis l'accouchement.

En revanche, les musulmans ne jugent pas nécessaire de rattacher le nourrisson à la religion familiale. Ils pensent qu'il appartient à l'islam de par sa naissance Ils le protègent, ils allègent sa conscience. S'il tombe, ils le soutiennent et il n'est pas blessé.

Les gens nous rendent visite sans arrêt. Au bout de quarante jours, les anges s'en vont, les gens s'en vont. Je peux sortir et laisser l'enfant à la maison, je peux aussi l'emmener avec moi, je peux à nouveau dormir avec mon mari et tout faire comme avant. Quand c'est fini, les hommes de l'assemblée se précipitent pour saisir le mouchoir. Pour montrer leurs bonnes intentions, les femmes à qui on montre le bébé s'écrient souvent: Vous pouvez suggérer à votre établissement et à la bibliothèque que vous avez l'habitude de fréquenter de souscrire un abonnement à OpenEdition Freemium.

N'hésitez pas à lui indiquer nos coordonnées: Merci, nous transmettrons rapidement votre demande à votre bibliothèque.

OpenEdition est un portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales. Le Cedej conduit, en partenariat avec des institutions universitaires et de recherche, égyptiennes ou internationales, des programmes de recherche en sciences politiques, droit, économie, sciences sociales et humaines. Version classique Version mobile.

Résultats par livre Résultats par chapitre. La grossesse et l'accouchement. Rechercher dans le livre. Entrées d'index Mots clés: Gobert correspondance privée 33 La fête elle-même commence assez tard dans l'après-midi, réunissant traditionnellement les femmes, la famille et les voisines avec leurs enfants.

Pour montrer leurs bonnes intent Notes 1 Cette notion de réciprocité est très répandue dans la société égyptienne. Freemium Suggérer l'acquisition à votre bibliothèque. Les coordonnées de l'établissement sont les suivantes: Acheter Volume papier Place des libraires leslibraires.

Avoir un enfant en Égypte: Enquête sur les rites et les comportements [en ligne]. In Avoir un enfant en Égypte: Enquête sur les rites et les comportements. Nouvelle édition [en ligne]. Merci, votre message a été envoyé. Leblanc il y a un article sur la question. N'ayant pas la revue sous la main je ne peux pas me montrer plus précis sur la référence exacte. Bonjour, Sinon, Christiane Desroches N. D'après le papyrus "Carlsberg", on faisait au Nouvel Empire des pronostics sur les naissances.

Dans le chapitre Médecine, on parle de déterminer le sexe de l'enfant, soit par un test par "l'hydromel", soit par celui qui utilise l'action de l'urine d'une femme enceinte sur la germination de plusieurs graines p. J'espère que ces informations vous aideront dans vos recherches. Bonjour, Voici ce qu'en dit Christiane Desroches-Noblecourt dans son ouvrage: Nouvel Empire " d. Mémoires, p88 - Gay Robins.

Dacosta, p Le Dr Leca précise que ce test diagnostic est à rapprocher de tests modernes basés sur l'augmentation de la folliculine dans les urines de la femme enceinte; on sait que l'arrosage avec une solution additionnée de folliculine facilite la naisance de certaines plantes. Par contre, on voit mal pourquoi l'orge est associée à la présence d'un garçon et le blé à celle d'une fille, sinon, comme le note Sauneron, que le mot "it" désigne à la fois l'orge et le père.

J'ajouterai que pour Lynn Meskell: Bonjour, Ayant travaillé sur la naissance dans la sphère privée pour mon DEA, voilà enfin un sujet auquel je puisse répondre Voilà la partie consacrée d'une part aux tests de fertilité et d'autre part aux tests de grossesse, que j'avais volontairement distingués.

Malheureusement, ni les hiéroglyphes, ni les notes de bas de page n'apparaissent ici. Bon courage pour la lecture de ma prose! Les tests de fertilité Le désir de procréer se traduit par l'existence de tests de fertilité, que l'on trouve dans différents papyrus médicaux.

Notons à ce sujet que Th. Bardinet réfute l'interprétation qui est généralement faite de ces tests, ainsi que celle des tests de grossesse: Bardinet n'apporte aucun argument venant étayer cette théorie et il serait par ailleurs fort étonnant que les Egyptiennes ne disposaient ni de moyens évaluant leur fertilité, ni de méthodes visant à déterminer une grossesse.

En effet, pour toutes les femmes de toutes les époques, la grossesse, qu'elle soit désirée ou redoutée, représente une incertitude qu'elles ont toutes tentées de lever: Notons qu'il est généralement assez difficile de distinguer les tests de fertilité des tests de grossesse ; certains, cependant, semblent plutôt faire partie de la catégorie qui nous intéresse ici.

Kahun 3, , seul papyrus médical connu entièrement gynécologique, qui est daté du règne d'Amenemhat III. La confusion avec des tests de grossesse ne nous semble pas permise puisque les pronostics négatifs se terminent systématiquement par: Ces tests s'adressent uniquement aux femmes: C'est la femme qui, comme dans la plupart des sociétés traditionnelles, est considérée comme responsable de la stérilité puisque c'est elle qui porte les enfants.

Pinch , on peut définir quatre types de causes à l'infertilité d'une femme. On distingue les causes naturelles l'obstruction des conduits , la menace de démons et de divinités associés à Seth celui-ci pouvant provoquer des fausses-couches, comme on le voit dans le spell des Textes des Sarcophages , les menaces venant de personnes mal intentionnées et utilisant la magie, et enfin les menaces venant des morts.

Ces tests, qui ne concernent que les causes naturelles, se fondent pour la plupart sur une conception anatomique particulière selon laquelle les parties génitales étaient reliées à l'ensemble du corps par un réseau de canaux. Ces conduits ne devaient pas être obstrués pour permettre l'enfantement. Kahun 3, que l'on retrouve dans le P.

Si au matin, elle en a le goût dans la bouche, c'est que ses conduits ne sont pas obstrués et qu'elle peut donc concevoir: Si l'odeur apparaît dans sa bouche, elle enfantera. Si elle n'apparaît pas, elle n'enfantera jamais.

le sexe egypte calcul sexe bebe

Une rencontre donne lieu à une belle histoire. Vous craignez la fausse note. Après moult tergiversations, vous prenez enfin une décision par rapport à votre vie sentimentale. Vous faites une rencontre troublante. Vous élargissez vos contacts sociaux. Vous mettez vos bonnes résolutions en pratique. Vous êtes motivé, mais pour combien de temps? Vous devrez travailler très tard. Vous êtes confronté à des personnes qui sont loin de partager vos idées. Pourtant vos échanges sont très enrichissants.

Votre plan de table est parfait. Les obligations, assommantes, ne sont pas vraiment bien vécues. Vous prenez des libertés. Il y a des personnes jalouses tout autour de vous, qui guettent le moindre de vos faux pas.

Vous vous en amusez. People Sandrine Corman évoque avec nous ses projets… télé et privés. À moins que la couleur à venir ne soit le bleu… En effet, dans les jours, voire les heures à venir, Sandrine et son époux connaîtront le sexe de leur enfant.

Vous aimeriez pouvoir deviner le sexe de bébé? Voici 10 trucs de grand-mères amusants pour vous aider à faire passer le temps avec humour en attendant votre échographie! Ces envies sont souvent associées aux garçons, tandis que les envies plus sucrées sont attribuées aux petites filles. Cela indiquerait que vous portez un garçon alors que si vous êtes seule à vous morfondre de votre tour de taille, les croyances vous prescrivent alors une fille.

Un petit jeu amusant à faire pour le plaisir: Lancez un mouchoir dans les airs. Dans le même principe que le test du pendule, suspendez un anneau de mariage au-dessus de votre ventre. Additionnez votre âge au moment de la conception avec le chiffre du mois de la conception.

Les symptômes de grossesse La nausée matinale: Test du pendule Un petit jeu amusant à faire pour le plaisir: Test du mouchoir Lancez un mouchoir dans les airs.

..


Dacosta, p Le Dr Leca précise que ce test diagnostic est à rapprocher de tests modernes basés sur l'augmentation de la folliculine dans les urines de la femme enceinte; on sait que l'arrosage avec une solution additionnée de folliculine facilite la naisance de certaines plantes. Par contre, on voit mal pourquoi l'orge est associée à la présence d'un garçon et le blé à celle d'une fille, sinon, comme le note Sauneron, que le mot "it" désigne à la fois l'orge et le père.

J'ajouterai que pour Lynn Meskell: Bonjour, Ayant travaillé sur la naissance dans la sphère privée pour mon DEA, voilà enfin un sujet auquel je puisse répondre Voilà la partie consacrée d'une part aux tests de fertilité et d'autre part aux tests de grossesse, que j'avais volontairement distingués.

Malheureusement, ni les hiéroglyphes, ni les notes de bas de page n'apparaissent ici. Bon courage pour la lecture de ma prose! Les tests de fertilité Le désir de procréer se traduit par l'existence de tests de fertilité, que l'on trouve dans différents papyrus médicaux.

Notons à ce sujet que Th. Bardinet réfute l'interprétation qui est généralement faite de ces tests, ainsi que celle des tests de grossesse: Bardinet n'apporte aucun argument venant étayer cette théorie et il serait par ailleurs fort étonnant que les Egyptiennes ne disposaient ni de moyens évaluant leur fertilité, ni de méthodes visant à déterminer une grossesse.

En effet, pour toutes les femmes de toutes les époques, la grossesse, qu'elle soit désirée ou redoutée, représente une incertitude qu'elles ont toutes tentées de lever: Notons qu'il est généralement assez difficile de distinguer les tests de fertilité des tests de grossesse ; certains, cependant, semblent plutôt faire partie de la catégorie qui nous intéresse ici.

Kahun 3, , seul papyrus médical connu entièrement gynécologique, qui est daté du règne d'Amenemhat III. La confusion avec des tests de grossesse ne nous semble pas permise puisque les pronostics négatifs se terminent systématiquement par: Ces tests s'adressent uniquement aux femmes: C'est la femme qui, comme dans la plupart des sociétés traditionnelles, est considérée comme responsable de la stérilité puisque c'est elle qui porte les enfants.

Pinch , on peut définir quatre types de causes à l'infertilité d'une femme. On distingue les causes naturelles l'obstruction des conduits , la menace de démons et de divinités associés à Seth celui-ci pouvant provoquer des fausses-couches, comme on le voit dans le spell des Textes des Sarcophages , les menaces venant de personnes mal intentionnées et utilisant la magie, et enfin les menaces venant des morts.

Ces tests, qui ne concernent que les causes naturelles, se fondent pour la plupart sur une conception anatomique particulière selon laquelle les parties génitales étaient reliées à l'ensemble du corps par un réseau de canaux.

Ces conduits ne devaient pas être obstrués pour permettre l'enfantement. Kahun 3, que l'on retrouve dans le P. Si au matin, elle en a le goût dans la bouche, c'est que ses conduits ne sont pas obstrués et qu'elle peut donc concevoir: Si l'odeur apparaît dans sa bouche, elle enfantera. Si elle n'apparaît pas, elle n'enfantera jamais. On utilise de l'encens à la place de l'oignon, mais le principe demeure le même.

Kahun 3, puisqu'il s'agit d'observer les vaisseaux de la poitrine de la femme dont on soupçonne la stérilité: Berlin vso I, Certaines formules apportent un degré de précision supplémentaire, en déterminant le nombre d'enfants qu'aura la femme que l'on examine: Il s'agit d'observer une femme qu'on aura fait asseoir sur un sol humidifié de bière douce, et de compter le nombre de ses vomissements ; celui-ci, en effet, correspond au nombre d'enfants qu'elle mettra au monde.

Par contre, si la femme ne vomit pas, elle n'enfantera jamais. Comment déterminer une grossesse? Un hymne ptolémaïque à Khnoum, gravé dans son temple à Esna , témoigne que les anciens Egyptiens connaissaient le rapport entre l'arrêt des règles et la grossesse: Jonckeere , le seul moyen pour reconnaître une grossesse était l'arrêt de la menstruation.

En effet, dans les jours, voire les heures à venir, Sandrine et son époux connaîtront le sexe de leur enfant. Je suis vraiment trop curieuse. Vous serez plus nombreux autour du sapin de Noël cette année…. Michel a déjà deux garçons. Et ça, ça fait vraiment plaisir car, quand tu tombes enceinte, tu as toujours une appréhension. Vous avez un charme certain. Une rencontre donne lieu à une belle histoire.

Vous craignez la fausse note. Après moult tergiversations, vous prenez enfin une décision par rapport à votre vie sentimentale. Vous faites une rencontre troublante. Vous élargissez vos contacts sociaux. Vous mettez vos bonnes résolutions en pratique. Vous êtes motivé, mais pour combien de temps? Vous devrez travailler très tard. Vous êtes confronté à des personnes qui sont loin de partager vos idées.

Pourtant vos échanges sont très enrichissants. Votre plan de table est parfait.


Sexe mère sex tapes maison


Le couteau, placé près du bébé, était dans l'Egypte antique une image de la lune, mère céleste, intermédiaire entre terre et ciel. Enfin, le mortier et le pilon symbolisent le rapport sexuel, donc la fécondité transmise par magie imitative Actuellement, la plupart des gens l'ignorent complètement. Nos parents le faisaient, nos grand-parents le faisaient. Je ne sais pas pourquoi, mais nous on fait la même chose. On répète les paroles traditionnelles. Cette petite offrande, quand elle est réservée aux enfants, apparaît comme un moyen d'intégrer le bébé dans leur groupe en se les conciliant.

Ensuite, des rafraîchissements et des mets sucrés sont offerts à toute l'assemblée. Les familles qui peuvent se le permettre les convient à un repas ou bien servent un dîner seulement aux proches. Pour certains, c'est l'occasion de tuer un mouton.

Mais, souvent ce n'est pas possible. Il y a des gens qui peuvent faire davantage parce qu'ils sont riches. Ils peuvent offrir des douceurs aux invités: Mais ici, dans notre quartier, tout le monde fait exactement comme nous.

Le chef du village fait comme nous. En milieu moyen, il est des parents qui ne voient pas l'intérêt de cette cérémonie. Beaucoup parmi eux acceptent cependant de l'organiser ou en laissent l'initiative aux personnes âgées de leur famille pour ne pas heurter la susceptibilité de leur entourage, d'autant qu'ils y voient une tradition sans conséquence. Mais les hommes participent à la fête et certains rites sont parfois supprimés.

Ainsi en est-il d'Umneyya et Azmi. Umneyya justifie ainsi son attitude: Mais ça coûte et moi je ne peux pas. Personne n'attache de signification à la cérémonie. Pour cette raison, certaines refusent purement et simplement de la faire. Isis est de celles-là. Je trouve que tout ce bruit, c'est effrayant pour l'enfant Et puis ça ne veut rien dire! Il n'a aucune signification, mais c'est une coutume charmante.

Les gens ont offert des cadeaux au bébé. Mais on n'a fait aucun rite avec des bougies ou autre… C'est baladi Cependant, au contraire, certains intellectuels, soucieux de préserver leur identité culturelle, choisissent de respecter l'intégralité de la cérémonie.

Leïla, par exemple, est allée chercher des vieilles servantes qui avaient autrefois travaillé pour sa famille, afin qu'elles organisent la fête en respectant les rites qu'elle-même ne connaissait pas.

Mais, même dans des cas semblables, les gens très cultivés ne font jamais de hegab amulette ni de petits anneaux de fèves, parce que ce serait contraire à leurs convictions. Ils ne conservent d'ailleurs pas non plus le moignon du cordon ombilical: On fait seulement des petits paquets avec sept graines cacahuète, noisette, amande, pop corn etc. Ça porte chance au bébé. Sept est un nombre qui porte chance.

On distribue ça à tous les gens qui viennent dire mabruk félicitations et au travail. Les gens attendent ça. Mais dans les quartiers populaires, les jours suivants sont encore en partie consacrés à quelques rites.

Le lendemain, la mère balaie la maison. C'est parfois la première fois qu'elle le fait depuis l'accouchement et elle jette les graines répandues sur le sol. Une poignée en est prélevée pour être semée quand la famille habite dans un quartier où il y a encore des cultures, dans le double but d'assurer la fertilité de la terre et la croissance de l'enfant.

Pour la même raison, l'eau du bain est versée au pied d'un arbre. Le hegab demeure fixé aux vêtements du nourrisson ou placé sous son oreiller, pendant sept jours ou jusqu'au quarantième jour ou jusqu'à la fin du mois lunaire. Si le moignon du cordon ombilical n'était pas encore tombé, il est utilisé après sa chute pour confectionner une autre amulette de la façon décrite par Marwa: J'attache le sachet au cou de l'enfant ou je le place sous son oreiller.

Au contraire, elle cicatrisera si on met de l'eau dessus. Enfin, en les jetant dans une école, on espère favoriser sa réussite scolaire. Si on le jette dans la rue, elle aimera jouer dans la rue. Mona en est un exemple. Ils la jettent dans le Nil ou dans une école. Moi je l'ai jetée dans une école pour que ma fille fasse des études, qu'elle ne soit pas comme sa mère qui n'est jamais allée à l'école.

C'est le cas dans la famille de Sayyida Elle raconte: Pour Ekram, son oncle devait aller acheter les bijoux pour son mariage. Alors il a emporté le cordon ombilical et l'a jeté chez le bijoutier. Pour les deux autres, leur père l'a jeté dans le Nil.

Je fais la même chose, mais en fait, que l'enfant devienne riche ou non, qu'il vive longtemps ou non… C'est Dieu qui décide! Beaucoup la gardent quelque temps, puis n'y prêtent plus attention.

Comme Zuba ils affirment: Si j'ai un autre bébé après, je peux l'utiliser à nouveau. Mais si elle est cassée, c'est fini! C'est la vie d'une qolla d'être cassée un jour ou l'autre. On la laisse près de lui et quand il commence à marcher, un jour ou l'autre, il la prend et la casse.

Si elle se casse, la vie de l'enfant est menacée, l'enfant va mourir. La qolla de la petite dernière qui a vingt jours est suspendue ici. Les cruches des autres sont restées dans notre maison au village. Elles sont enfermées à clef. Il n'y a pas de risques. Elle est pratiquée par tous les Egyptiens, quelle que soit leur confession. C'est la sunna tradition. Dans le Coran, Dieu dit qu'il faut faire ça aux garçons pour les rendre purs.

Beaucoup de musulmans, tout comme les chrétiens y voient seulement une mesure d'hygiène. C'est une question d'hygiène. Ce n'est pas une prescription religieuse. Mais je ne connais pas vraiment la raison exacte de cette pratique. Tout le monde le fait. Mon mari m'a dit que c'est mieux. Si on ne circoncit pas, c'est très difficile à nettoyer après.

Il n'y a personne qui ne circoncit pas les garçons en Egypte. Ce n'est pas remis en question. Je me suis dit: Si on le fait, ça a l'avantage d'être toujours propre". En fait, je ne me suis pas posé la question.

Personne ne pense à ne pas circoncire. Nevine, par exemple, affirme: Ce n'est absolument pas une obligation religieuse. C'est une coutume ancienne, mais on continue à le faire, parce que c'est prouvé que c'est mieux. C'est un médecin qui intervient dans des conditions d'hygiène rigoureuses, hors de la présence de la famille. Mervat, par exemple, raconte comment cela s'est passé pour son fils: Tout le monde circoncit les garçons, parce que c'est plus hygiénique, plus propre. Il faut le faire à quarante jours ou avant.

J'ai emmené l'enfant moi-même à l'hôpital. C'est le docteur qui a fait l'opération. Mais je ne sais pas comment il a fait. Personne ne peut y assister: Je pense qu'il se sert de ciseaux.

Elle fait le récit de ce qu'elle a vu et ressenti: Mais quand le docteur a commencé à couper, je suis sortie. Je n'ai pas pu le supporter. Un aide du docteur, très fort, maintient l'enfant en position assise en passant un bras sous chaque jambe.

Il écarte les jambes et interdit tout mouvement au bébé, car s'il bougeait, ce serait dangereux. J'ai regardé… et j'avais peur. Le docteur a passé un désinfectant sur le sexe et il a pris une sorte de paire de ciseaux spéciale, courbe.

Mais la tendance actuelle est de la faire pratiquer également dans les premiers jours de la vie. Zuba en donne les raisons: Il ne marche pas, ce qui pourrait provoquer une irritation. Et puis, avant quarante jours, il ne sort pas de la maison. Il est donc facile de le préserver des mauvaises choses. J'ai pensé que c'était mieux de le faire tout de suite pendant qu'on était sur place. Généralement, une des grands-mères tient le bébé, plus rarement la mère et tout se passe de la façon décrite par Amal.

On se met chacune d'un côté du lit, moi à la tête, elle aux pieds. J'écarte bien les cuisses du bébé de part et d'autre et je les maintiens. La daya tire sur le peau et la tend très très bien. Elle la fait coulisser et la coupe à un centimètre avec des ciseaux. Quand elle a coupé, la peau se remet en place et ça fait comme une fleur. On donne encore de l'argent à la daya pour cette opération. C'est une grande chose!

Par ailleurs, les soins donnés à la blessure sont toujours identiques: De nos jours, cette coutume persiste dans les milieux populaires. Dans les classes moyennes, une partie des parents se conforme aussi à la tradition. Je l'ai mis dans un tissu que j'ai fixé après les vêtements du garçon comme un hegab amulette. Il l'a gardé pendant sept jours et après on a jeté le tout à l'endroit où sont les bijoutiers pour que l'enfant devienne riche.

Mais je l'ai jeté. Mais il y a d'autres possibilités telle celle évoquée par Amira: Et ensuite, elle dit qu'il faut la jeter chez un bijoutier ou dans le Nil pour que l'enfant ait beaucoup d'argent et ne soit pas avare.

Le Nil coule… il entraîne les choses avec lui comme l'argent part des mains de la personne généreuse. Azza en donne une explication: Mais pour les filles, ce n'est pas possible. La chose qu'on coupe n'est pas assez grande. Les parents partagent l'avis de Mervat: De cette façon, les enfants ne sentent rien. Isis, par exemple, raconte: C'est l'infirmière qui l'a fait avec les boucles elles-mêmes, car les oreilles sont très fines. Elle a trempé les boucles d'oreille dans de l'alcool et puis elle a percé avec.

Il n'a pas coulé de sang et la petite n'a pas pleuré parce qu'elle était toute petite. A cet âge, on n'a pas mal. Après ça devient douloureux. Manal décrit la façon de procéder: Elle traverse le lobe de l'oreille et elle laisse le fil.

Elle le coupe court pour qu'il ne s'accroche pas dans quelque chose et elle le noue bien. Après il faut mettre de l'huile tous les jours et faire bouger le fil jusqu'à ce que ça cicatrise. Ensuite, on met les boucles d'oreille. Les gens offrent toujours des boucles d'oreille aux filles à la naissance.

Mais il arrive aussi que ce soit la grand-mère, la tante, parfois une voisine ou la mère elle-même qui se rcharge de l'opération. Dans tous ces cas, la technique utilisée est similaire à celle de L'accoucheuse traditionnelle. En outre, la famille, les amis, les voisins, les collègues de travail des parents se déplacent pour l'accueillir.

Selon le milieu et les circonstances, hommes et femmes arrivent ensemble ou bien les femmes viennent rendre visite à la mère et l'enfant. Que Dieu vous le laisse!

Longue vie au bébé! Que Dieu lui donne la santé! Paix sur la mère! Que l'enfant vive soixante-dix ans! Si le nouveau-né est une fille, on ajoute: Dès qu'ils voient l'enfant, ils s'écrient: Que Dieu nous donne quelque chose de nouveau!

Souvent même, elle permet aux gens de le prendre, même si au fond cela lui déplaît, comme le souligne Shahira: Mon mari rencontrait ses amis au café et les amenait pour leur montrer le bébé. Je montrais mes filles à tout le monde. Elles étaient tellement belles que les gens me disaient: Mais ici, les gens n'aiment pas montrer les bébés. Je suis obligée, sinon les gens pensent: Iman, par exemple, dit: C'est ce que confirme Marwa: J'ai peur parce qu'il est trop beau. Au bout de quarante jours, je peux le montrer mais pas avant!

Les femmes envieuses pourraient le rendre malade. Roda' — qui est de celles-là — dit: Tu peux le prendre. Les chrétiens, même les plus cultivés, avouent comme Georges: Pour les rassurer, il est de bon ton d'éviter de trop vanter la beauté et la grosseur du bébé ou bien il faut immédiatement ajouter: Souvent les parents font alors brûler de l'encens dans la maison et récitent quelques versets du Coran s'ils sont musulmans. Ils piquent ensuite avec une aiguille la silhouette de papier une fois en disant: Je découpe un papier en forme de poupée et je le perce avec une aiguille.

Avec mon doigt, je trace une croix sur le front du bébé. Je mets le feu à la poupée et je passe sept fois le papier enflammé autour de la tête de l'enfant. Je mets les cendres dans de l'eau et avec cette eau, je dessine une croix sur le front, sur le nombril et sur la plante des pieds du bébé. Je prends du sel dans ma main gauche et je passe ma main sept fois autour de sa tête. Après l'enfant se calme. A chaque fois, ils étaient les plus gros de l'hôpital. Alors je disais à l'infirmière: Ne le dis pas devant tout le monde!

Et puis mes enfants sont blonds, je ne sais pas pourquoi. Tout le monde évoque des cas, où les parents annoncent la naissance d'une fille, alors qu'il s'agit d'un garçon pour le protéger. Mais il est rare d'en rencontrer. Il y a des gens qui habillent leur garçon en fille pour conjurer le mauvais sort. Même si tout le monde sait que c'est un garçon, on continue à l'habiller comme une fille jusqu'à six ou sept mois, on lui met des chaînes, des bijoux.

Elle ne doit pas attirer le regard des envieux en affichant une trop grande forme. Son entourage l'incite à faire semblant de souffrir, à se coucher quand arrivent des visiteurs, à se plaindre. Marwa avoue par exemple: Je fais semblant d'être malade et fatiguée devant les gens. Ce n'est pas vrai, mais il faut que les gens pensent que je suis malade. Si une femme sort après son accouchement, bien habillée, avec des beaux vêtements, avec du maquillage. Comme elle est maquillée!

Elle est comme ça après un accouchement? C'est écrit dans le Coran. Amira confie qu'elle en a fait l'expérience: J'avais du lait, il tétait bien et puis une femme m'a regardée et il n'a plus voulu prendre le sein. De plus, en milieu populaire, certaines portent une fatla.

La fatla protège de la malveillance, des mauvais sorts, du regard des envieuses. Elle n'est plus nécessaire à partir du moment où commence le nouveau mois lunaire et elle est alors jetée sans précautions particulières. Des centaines de personnes. Elles venaient de tous les coins! Tout le monde venait: Pour la dernière 20 , tout le monde est venu à l'hôpital. Encore plus de monde que les autres fois. Les gens de l'immeuble et les gens du dehors. Nous on y va quand il y a une naissance chez eux.

Tous se sentent tenus d'apporter quelque chose. Chez les gens aisés, la famille et les intimes, voire les collègues s'ils se cotisent offrent des bijoux pour le bébé: Les autres apportent de la layette, des jouets. En outre, la mère reçoit aussi des fleurs, des bonbons, du parfum. Dans les familles modestes, les proches achètent aussi des bijoux, si possible en or, sinon en argent. Les voisins, eux, apportent des cadeaux utilitaires: Les voisins font pour nous la même chose que j'ai fait pour eux.

Ils apportent du café, du sucre, de l'argent. Mais c'est délicat quand on reçoit des cadeaux de gens avec qui on n'a pas de relations et surtout de gens à qui on ne peut pas le rendre. Ceux qui n'ont pas d'enfant par exemple, il n'y a pas d'occasion qui me permette de le rendre.

Je n'aime pas instaurer des relations comme ça. C'est un boisson sucrée, épaisse et riche, préparée à partir d'une poudre de bois exotique, de beurre et d'épices, sur laquelle sont répandues des noisettes ou des amandes hachées.

Elle n'est servie qu'à l'occasion d'une naissance et certaines femmes remarquent en riant, comme Sana': Le laver, le changer, l'allaiter leur semblent des tâches très naturelles et elles reproduisent la façon de faire de leur mère et de leur grand-mère.

Eventuellement, la première fois, quelqu'un leur montre comment s'y prendre. Elle m'a montré comment faire. Ensuite, j'ai toujours fait comme elle m'avait dit. Raya, par exemple, se vante: Personne ne m'a aidée. Le rythme du bain varie selon les familles et les saisons. Certaines femmes font comme Marwa qui explique: Ensuite je lui donne un bain tous les jours, le soir avant de le faire dormir.

Je lave toujours le bébé dans la chambre, parce que c'est un péché de mettre un petit dans la salle de bain. La salle de bain est un endroit plein de mauvais esprits, alors il ne faut pas y emmener le bébé pendant les quarante premiers jours. Et même après, je préfère lui donner le bain dans la chambre Je pose des vêtements sur le bord de la bassine pour poser sa tête. Je lui mets le bas du corps dans l'eau et je l'appuie contre mes jambes. Ensuite, je savonne sa tête en la tenant à l'extérieur, puis je l'arrose pour la rincer.

Je savonne le haut de son corps. Je le rince, je l'essuie, je le talque et je l'habille. Je lui mets de l'eau de cologne, mais seulement sur la tête. S'il a des croûtes de lait, je lui mets de l'huile d'olive sur la tête et le lendemain, quand je le peigne, les croûtes se décollent. Pour moi, je prends les choses ordinaires, mais pour ma fille, j'achète les meilleures.

Elles sont effrayées par leurs nouvelles responsabilités, craignent de ne pas savoir y faire face. J'ai pleuré parce que j'avais peur qu'il ne lui arrive quelque chose alors que j'étais seule avec elle.

Je ne savais pas quoi faire! De plus, je n'avais pas le téléphone. Pendant deux jours, j'ai pleuré. Celles qui en ont la possibilité se déchargent d'une partie de ces responsabilités. Iman, par exemple, raconte: Il était si petit, si doux. Je n'ai pas osé toucher mon fils jusqu'à ce qu'il ait six mois.

C'était ma belle-mère qui lui donnait le bain. Tous les jours, elle venait chez moi, prenait le bébé, le lavait et changeait ses vêtements.

Mon fils devait avoir trois jours. J'étais supposée le baigner moi-même. C'était traumatisant pour moi! J'avais peur de ne pas savoir me débrouiller.

J'appelais presque toutes les infirmières à force de coups de sonnette. J'étais anxieuse et déprimée. Elles ont peur de ne pas avoir assez de lait, de ne pas savoir s'y prendre. Leila évoque là-encore ses difficultés: J'étais très tendue au point que je n'arrivais pas à allaiter.

Pendant toute une journée, le petit n'est pas parvenu à téter, parce qu'il me sentait tendue. Et après, j'ai eu beaucoup de problèmes pendant une semaine. Je me demandais s'il prenait assez.

Je téléphonais sans cesse au docteur. D en avait marre. Autant j'étais ravie quand j'allaitais à l'hôpital, autant à la maison, quand il a commencé à refuser le sein, j'étais paniquée. Allaiter était pour moi un souci, un tracas. Je croyais que je n'avais pas assez de lait. Le petit ne prenait pas bien. Il fallait que je tire mon lait et ça me faisait très mal. Et c'était horrible de rester comme ça avec les seins nus!

Et puis après, je ne savais plus quoi faire avec ce lait. Et puis tout était sale autour de moi. Je me sentais comme une vache laitière. Mais elles redoutent par-dessus tout que leur lait ne tarisse. Pour l'éviter, elles modifient leur alimentation et prennent en abondance du fenugrec au miel noir, de la halawa une sucrerie à base de sésame , des feuilles de radis crues, du poisson.

Sont ainsi prohibées essentiellement les aubergines noires et la viande crue et beaucoup de femmes insistent pour que ces denrées ne pénètrent jamais dans leur chambre. Mais, celles qui vivent dans une pièce unique ont, par nécessité, une opinion plus nuancée que Marwa expose: Mais si des aubergines par exemple se trouvent déjà dans la chambre quand j'y entre, il n'y a pas de danger.

Alors, quand mon mari revient avec des provisions, il m'appelle du dehors avant d'entrer. Je sors, il entre avec les légumes ou la viande et je rentre après lui. Si, malgré tout, une femme n'a plus de lait et qu'on suspecte les aubergines d'être en cause, un remède existe que peu de gens connaissent, mais que Marwa cite: Additionnez votre âge au moment de la conception avec le chiffre du mois de la conception.

Les symptômes de grossesse La nausée matinale: Test du pendule Un petit jeu amusant à faire pour le plaisir: Test du mouchoir Lancez un mouchoir dans les airs. Jeu de chiffres Additionnez votre âge au moment de la conception avec le chiffre du mois de la conception.

Avez-vous essayé de deviner le sexe de votre bébé avec ces petits trucs et jeux amusants? Ont-ils fonctionné pour vous? Partagez vos expériences et vos propres trucs avec nous dans les commentaires! Calculatrice d'accouchement Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Comprendre l'échographie L'échographie de clarté nucale Les échographies 3D Éviter les échographies inutiles. Loisirs Redonner le goût de la lecture aux enfants Alimentation Sandwich de tofu fumé, à la mozzarella et au basilic - foodlavie Activités Sorties weekend du 1er au 3 juin Vacances En voiture!

le sexe egypte calcul sexe bebe