Massage du sexe des histoires de sexe

massage du sexe des histoires de sexe

J'enlève mon t-shirt et m'installe sur la "table d'opération" À côté, une femme d'une trentaine d'années se faisait masser également sur le ventre, son haut de bikini dénoué pour permettre à sa masseuse de s'occuper de son dos, laissait deviner une jolie poitrine opulente mais ferme Je ferme alors les yeux pour savourer mon massage La vieille à alors commencé à me masser le dos, d'une main ferme et visiblement experte Elle descendait sous la ceinture de mon short de bain, s'arrêtant à la limite de la raie des fesses Puis tandis qu'elle continuait dans mon dos, j'ai senti d'autres mains retrousser les jambes de mon short, puis commencer à me masser les pieds, puis les jambes, puis les cuisses Ces mains la étaient beaucoup plus douces J'ai aussitôt été pris d'une érection sans pouvoir contrôler le "phénomène" J'avais beau penser à "la vieille", rien n'y faisait La vieille m'a alors demander de quitter ma montre pour pouvoir me masser les bras Je me suis alors redressé en ouvrant les yeux pour voir ce que je faisais et j'ai quitté ma montre, la posant à côté de moi, du côté de "ma voisine" Ma surprise à été totale quand j'ai découvert "l'Allemande" allongée seins nus sur le dos, se faisant masser le torse Mais après dix minutes, la vieille me dit alors: Bon, pas le choix Je me suis donc retourné, ne pouvant malheureusement pas camoufler la bosse qui déformait mon short Heureusement, l'Allemande avais les yeux fermés Quand à moi, j'ai pu découvrir à quoi ressemblait la masseuse qui remontait ses mains très haut sur mes cuisses Mais j'ai vite refermé les yeux pour tenter de contrôler mon érection J'ai clairement entendu un "gloussement" à coté de moi Les mains de "la vieille" se concentraient sur mon torse, tandis que la "jeune" s'occupait de mes jambes Une dizaine de minutes avant la fin du massage, la vieille qui visiblement était la seule à "baragouiner" l'anglais, m'a demandé: Elle a alors abandonné mes bras pour me masser le visage Ne sachant pas comment cela se passe, je garde mon slip moulant.

Il me fait asseoir sur un tabouret. Pour ma part, mon sexe se gonfle. Je passe ma main sous son sarong, remonte lentement le long des cuisses velues, palpe son sexe en érection par-dessus son slip.

Je lui descends son slip sur les chevilles, remonte son sarong. Son sexe circoncis couleur chocolat est en complète érection, long et fin, il remonte contre son abdomen. Je contemple ce bel outil se terminant par un gland fin, écarlate et rosé à sa base.

Une jolie paire de couilles de moyenne grosseur est légèrement pendante. Son pubis est peu poilu. Il lâche un long soupir. Je bande à mort. Il ne dit rien. Sa verge se gonfle encore et soupire plus encore tout en rejetant sa tête en arrière.

Ma tête entre ses mains, je le suce de plus belle. Il râle discrètement et reste immobile quelques secondes puis me fait me relever avec son beau sourire. Nos lèvres se rencontrent et je lui roule une pelle interminable. Mon érection me fait mal. Mon sexe toujours en érection est maintenant écrasé par le poids de mon corps. Finalement, il introduit ses deux index dans mon fion avec toute la douceur qui se lit sur son visage. Ce manège dure au moins cinq minutes. Je bande à nouveau grave. Il me fait me retourner sur le dos et continue son massage.

Vidéo amateur de sexe le sexe booloo

Le contraste avec le reste de la maison est plutôt déconcertant. Une petite musique très douce enveloppe la pièce déjà très chaude à mon arrivée. Je cherche rapidement du regard une douche ou un bain, mais en vain. À ce moment-là, ma pudeur naturelle me fait hésiter, mais comme elle me tourne le dos, occupée à préparer mes traitements, je me déshabille rapidement pour ensuite me glisser maladroitement sous la serviette déposée sur la table de massage.

Danielle continue la préparation de ce que je perçois comme être de la boue ou des algues. Rapidement, elle découvre ma jambe gauche et applique sur celle-ci une pâte tiède et onctueuse avec une spatule. Ensuite, elle enveloppe complètement ma jambe de la substance avec ses deux mains qui vont et viennent sur ma cuisse.

Seuls mon petit triangle et mon sexe sont épargnés. Ce long moment à suer, immobilisée dans mon cocon, me fait penser à mon petit chéri qui a eu une bien bonne idée avec ce cadeau. On devine facilement que ses mouvements suivent une chorégraphie maintes et maintes fois répétée.

Ses gestes sont néanmoins fort agréables et surtout appréciés. Ça fait maintenant une bonne heure que je suis là et mon esthéticienne me fait coucher sur la table de massage. Sans hésiter, je me plie de bonne grâce à ses demandes et recommandations avant de me coucher sur le ventre. Son histoire de mouvements intuitifs offerts dans la nudité avait semé le doute dans mon esprit. Elle peut sans aucun doute prétendre être massothérapeute.

Ses mouvements demeurent très bien chorégraphiés. Je sens une vague de chaleur parcourir mon corps tout entier. Mon esprit tente de comprendre ce qui se passe, mais tout va si vite. Cette fois, plus de doute: Sans perdre de temps, elle commence des mouvements circulaires qui viennent titiller mon petit bourgeon.

Pour ma part, mon sexe se gonfle. Je passe ma main sous son sarong, remonte lentement le long des cuisses velues, palpe son sexe en érection par-dessus son slip. Je lui descends son slip sur les chevilles, remonte son sarong. Son sexe circoncis couleur chocolat est en complète érection, long et fin, il remonte contre son abdomen.

Je contemple ce bel outil se terminant par un gland fin, écarlate et rosé à sa base. Une jolie paire de couilles de moyenne grosseur est légèrement pendante. Son pubis est peu poilu.

Il lâche un long soupir. Je bande à mort. Il ne dit rien. Sa verge se gonfle encore et soupire plus encore tout en rejetant sa tête en arrière. Ma tête entre ses mains, je le suce de plus belle. Il râle discrètement et reste immobile quelques secondes puis me fait me relever avec son beau sourire.

Nos lèvres se rencontrent et je lui roule une pelle interminable. Mon érection me fait mal. Mon sexe toujours en érection est maintenant écrasé par le poids de mon corps. Finalement, il introduit ses deux index dans mon fion avec toute la douceur qui se lit sur son visage. Ce manège dure au moins cinq minutes. Je bande à nouveau grave. Il me fait me retourner sur le dos et continue son massage. A nouveau, ses doigts frôlent les couilles. Il se saisit de mes testicules et je sens sa langue titiller mon gland pour engloutir le tout longuement.


massage du sexe des histoires de sexe

...


N'ayant jamais encore été me faire faire un massage, j'obtempérai. Je me dévêtis entièrement, et entendis Mickael crier aux filles "Il faut tout enlever? Julie de répondre "Je ne sais pas, aucune idée, j'enlève tout, on verra après", et elle partit dans un rire. Je me saisis de l'essuie, et me le passai autour de la taille.

Puis je m'installai sur le tabouret, en attendant que l'on vienne ouvrir la porte. Environs 40 minutes plus tard j'étais dans la 4ème cabine, il n'y en avait que 5 au total, et nous les occupions donc toutes. La porte s'ouvrit, et je me retrouvai face avec la masseuse une jeune africaine, très belle, vêtue d'un tablier blanc.

Elle me demanda si j'avais bien ôté tous mes vêtements, car elle utilisait une huile essentielle pour le massage, et avait peur que cela ne tâche l'éventuel short que j'aurais pu laisser. Elle m'amena alors dans une pièce, assez large, et dans laquelle ne se trouvait qu'une table de massage.

Elle me demanda de m'allonger sur la table pendant qu'elle se lavait les mains. Quelques instants plus tard, elle commença par prendre mon pied, et de masser la plante de mes pieds je ne supporte pas que l'on touche la plante de mes pieds, et pourtant, cette fois là, je n'ai ressenti aucun chatouilli désagréable.

Elle connaissait son travail c'était certain. J'étais couché sur le ventre, les yeux fermés, et le massage qu'elle me faisait sur les muscles des jambes était certe violent, mais je sentais vraiment tous mes muscles se détendre et devenir tout mou. Elle montait doucement, massant mes genoux, puis mes cuisses. Soudain, sa main se saisit de l'essuie que j'avais, et le remonta jusqu'au début de mes fesses.

Dans cette position, je ne savais pas ce qu'elle pouvait voir, mais en tout cas, elle devait voir quelque chose d'intime. Elle massa vigoureusement mes cuisses, frôlant de ses doigts la base de mes fesses, parfois effleurant même mes testicules.

Je sentais mon sexe se durcir sous moi, mais j'étais plus gêné qu'autre chose, et je tentais de penser à autre chose. Elle glissa alors ses mains sous l'essuie, sans l'enlever, et massa mes fesses. Heureusement que j'étais sur le ventre, elle ne pouvait pas voir le trouble qu'elle me donnait.

Tentons de penser à autre chose Elle continua et massa mon dos, puis mes épaules, et mon coup, toujours avec ses huiles essentielles.

Je me sentais bien gras, mais je sentais également un relâchement de tous mes muscles. C'est alors qu'elle me demanda de me retourner et de me placer sur le dos. J'obtempérais, d'autant plus que mon sexe n'était plus en érection. Elle remonta directement l'essuie jusqu'à la limite de mes testicules.

Cette fois, c'était sûr, elle devait avoir vu une partie de mon intimité. Elle me massa la poitrine, puis le ventre.

C'est alors que je sentis de nouveau mon sexe se durcir sous l'essuie. J'en devins rouge écarlate, car je sentais que cette fois, rien ne pourrait cacher mon excitation. Elle le vit immédiatement, et me répondit, d'une manière tout à fait normale, comme si c'était habituel, que c'était une réaction habituelle, qu'il ne fallait pas s'en soucier Elle en tout cas, cela ne la gênait pas du tout. Elle continuait imperturbablement son massage, toujours aussi vigoureux, et toujours aussi relaxant.

Ses mains glissèrent sous l'essuie, et se saisit de mon sexe tout dur, et se mit également à le masser. Pas un massage voué à la jouissance, mais toujours le même massage vigoureux. Cela m'excitait, bien évidement, mais elle n'était pas là pour me donner de la jouissance. Elle était là juste pour me masser. Elle me massa ensuite, avec plein de délicatesse les testicules, comme si c'était normal, et que cela faisait partie intégrante du massage. Avec le recul, je ne peux que lui donner raison, qu'elle voyait probablement le corps dans son entièreté, sans fausse pudeur, et sans tabou.

Puis elle continua sur mes cuisses, et mes jambes, pour terminer par mes pieds. Elle me demanda si cela m'avait relaxé, et je fus bien gêné de lui répondre que son massage était divin. Elle en rigola, et me proposa d'aller me détendre dans le sauna attenant.

Lorsque je me suis levé, ce n'est qu'alors que j'ai senti les effets de son massage. J'étais vraiment bien relaxé, c'est le moins que l'on puisse dire. Elle m'ouvrit la porte, en me disant que notre dernière collègue allait arriver dans 10 minutes, juste après avoir reçu son massage. Dans le sauna, Mickael, Sophie, et Christèle s'y trouvaient déjà. Ils me regardaient avec un visage souriant, des yeux inquisiteurs, et ils me demandèrent tous si j'avais bien aimé le massage.

Tous étaient torse nu, habillés simplement d'un simple essuie. Voir les seins de Sophie était habituel. Mais voir Christèle, sans fausse pudeur, avec un sourire béat, les seins à l'air, habillée simplement d'un simple essuie, cela m'a vraiment paru bizarre. Nous étions tous bizarre, je dois l'avouer. Une dizaine de minutes plus tard, Julie entra, possédant également ce sourire béat. Je ne sus jamais ce que la masseuse avait prodigué comme massage aux filles, mais je peux l'imaginer.

Julie vint se placer à côté de moi, et étrangement, elle posa sa main directement sur la mienne. Mickael, lui, regardait ces corps nus ou presque , et on pouvait voir sous l'essuie son sexe en érection. Christèle, que je trouvais pudique, se leva alors, fit tomber l'essuie qui l'habillait, ota l'essuie de Mickael, et vint s'asseoir sur lui, s'empalant directement sur lui.

Cela était surprenant, mais cela ne nous a pas choqué sur l'instant. Julie s'est tournée vers moi, et a posé sa main sur mon sexe, qui était lui aussi bien raide sous l'essuie. Elle m'ota mon essuie, et vint également s'empaler sur moi. Une petite musique très douce enveloppe la pièce déjà très chaude à mon arrivée.

Je cherche rapidement du regard une douche ou un bain, mais en vain. À ce moment-là, ma pudeur naturelle me fait hésiter, mais comme elle me tourne le dos, occupée à préparer mes traitements, je me déshabille rapidement pour ensuite me glisser maladroitement sous la serviette déposée sur la table de massage. Danielle continue la préparation de ce que je perçois comme être de la boue ou des algues.

Rapidement, elle découvre ma jambe gauche et applique sur celle-ci une pâte tiède et onctueuse avec une spatule. Ensuite, elle enveloppe complètement ma jambe de la substance avec ses deux mains qui vont et viennent sur ma cuisse. Seuls mon petit triangle et mon sexe sont épargnés. Ce long moment à suer, immobilisée dans mon cocon, me fait penser à mon petit chéri qui a eu une bien bonne idée avec ce cadeau. On devine facilement que ses mouvements suivent une chorégraphie maintes et maintes fois répétée.

Ses gestes sont néanmoins fort agréables et surtout appréciés. Ça fait maintenant une bonne heure que je suis là et mon esthéticienne me fait coucher sur la table de massage. Sans hésiter, je me plie de bonne grâce à ses demandes et recommandations avant de me coucher sur le ventre.

Son histoire de mouvements intuitifs offerts dans la nudité avait semé le doute dans mon esprit. Elle peut sans aucun doute prétendre être massothérapeute. Ses mouvements demeurent très bien chorégraphiés.

Je sens une vague de chaleur parcourir mon corps tout entier. Mon esprit tente de comprendre ce qui se passe, mais tout va si vite. Cette fois, plus de doute: Sans perdre de temps, elle commence des mouvements circulaires qui viennent titiller mon petit bourgeon. Le contact de sa bouche sur ma chatte se révèle absolument délicieux et sublime.








Noir sexe le sexe de bande dessinée