Trans sexe sexe de malade

trans sexe sexe de malade

Videos sexe amateurs le sexe en latex

Sur présentation des factures acquittées, la préfecture lui a rétabli son droit au séjour pour raisons médicales. Cet article est tiré du chapitre: Un exemple de jurisprudence Le Recueil de jurisprudences ADDE, Cimade, Comede, paru en avril , rapporte une décision du tribunal administratif de Paris concernant une personne trans de nationalité algérienne, certes séronégative, mais nécessitant un suivi psychiatrique et chirurgical suite à un recours à des hormones féminisantes.

Au quotidien, je suis toujours confrontée à devoir justifier en permanence mon identité dans les administrations. Madame S est une femme trans âgée de 38 ans de nationalité péruvienne. Début mai, Monique Benarrosh, militante de la lutte contre le sida, est décédée aux Etats-Unis ou elle était retournée vivre.

Mardi 29 mai à 21h - VIH et travail, comment je gère? Mardi 5 juin à 21h - Échappement ou échec thérapeutique. Aller au contenu principal. Formulaire de recherche Rechercher Les personnes trans et le VIH: Des constats partagés La CNCDH, dans son avis du 27 juin , rappelle, en ce qui concerne le processus de changement de sexe à l'état civil, que les personnes transidentitaires subissent actuellement un traitement discriminatoire, alors même qu'elles ont droit à une égalité devant la loi, et que la durée excessive de la procédure met en péril notamment leur accès au logement, à l'emploi et aux droits sociaux.

A lire aussi Les autres articles "Mode de vie" Précarité et violences sexuelles envers les migrantes. Monique Benarrosh for ever!

Les derniers sujets de forum Plaque rouge sur visage et fatigue. Un compagnon de longue date. Son père est gravement malade et demande à Maria un petit-fils, ce qu'elle va accepter. Maria est de nouveau Mark, avec l'aide de son amie et collègue de travail Sheryl Ocampo il va avoir un petit garçon nommé Andrei par fécondation in vitro.

Actuellement Mark se concentre sur sa carrière et ne sort avec personne aux dernières nouvelles. Un transsexuel anglais paye Chelsea Attoney a 30 ans, elle est née sous le prénom de Matthew et déclare a un magazine: J'ai l'impression de vivre dans un mensonge.

Elle prend alors de la testostérone, se fait retirer les implants mamaires et son pénis est reconstruit par chirurgie. Elle espère que ses factures seront payées par la sécurité sociale. Elle ne travaille pas car elle subit trop de stress et ne regrette pas de demander aux contribuables l'argent pour son opération parce que pour elle "ce n'est pas un choix". Ria Cooper est née Brad Cooper, il s'habille en fille à 12 ans et demande aux docteurs de devenir une femme à 15 ans.

Ria Cooper est la plus jeune patiente transexuelle d'Angleterre. À l'âge de 17 ans il supplie sa famille et la sécurité sociale pour son changement de sexe. Cependant elle décide de redevenir un homme suite a une dépression sévère. Elle annule l'opération et arrête de prendre les hormones qui lui faisaient pousser les seins.

Elle trouve que le changement est trop lourd pour elle, elle se sent malheureuse. Il est tellement dépressif qu'il va faire deux tentatives de suicides. Il arrive au travail vêtu d'une robe noire et d'une perruque, et demande à ses collègues de l'appeler Dawn. Il quitte sa femme avec qui il était depuis 17 ans. Et quelques mois après il réapparait au travail mais en homme. Il se déclare amnésique et accuse sa femme de l'avoir habillé en femme et d'avoir créé une fausse carte d'identité au nom de Dawn.


trans sexe sexe de malade

Etre transgenre n'est pas une maladie, et c'est pas l'avis de psychiatres qui m'en persuadera. Malheureusement nous vivons dans une société hétéropatriarcale où sortir des sentiers battus est très mal vu. Un bras ou une jambe ne joue en rien dans l'assignation d'un genre sur une personne, votre argument est totalement déplacé. Ca me fait bien rire les gens qui refusent de payer pour des soins destinés à des personnes qui ne sont pas malades.

En tous cas je suis très content de cette décision de Roselyne Bachelot, et j'espère que la prochaine étape dans la tolérance et la reconnaissance des membres de la communauté LGBTQ sera le mariage gay. Bravo, tout à fait d'accord je viens de m'inscrire dans l'unique but de te remercier pour ce commentaire très pertinent. Il y a encore un long chemin à faire, mais il faut croire au triomphe de l'intelligence sur la stupidité. Sûrement une priorité en ces temps de crise mondiale!!!

Si le transsexualisme n'est pas une pathologie, une affection ou une maladie mentale, il n'y a aucune raison que la sécurité sociale prenne quoi que ce soit en charge!!! Vu le coût, tout ça est très bien si un minimum de cohérence suit ce coup de pub politique. Après, choix ou pas, peut-importe, ça ne regarde que les personnes concernés à partir du moment ou cela n'a pas d'impact sur nos vies Je penses qu'avant de dire ça, tu devrais apprendre à être plus ouvert e d'esprit, plus compréhensif ve envers les personnes dans ce cas.

Naitre dans un corps de femme alors qu'on est, dans sa tête, un homme ou le contraire , ça ne doit pas être facile, surtout quand l'entourage y met son grain de sel. Alors je pense que les moyens financiers ne doivent pas freiner quelqu'un dans sa recherche du bonheur. Le fait qu'une personne ne puisse "choisir" d'être né du mauvais sexe est une preuve que l'etre humain n'est pas très évolué, et se moque complétement de son prochain!!

L'intolérance est vraiment le 1er défaut de l'humanité tolérance zéro, ca veut rien dire!! Enfin, les politiques français gouvernement et opposition , après d'autres pays plus en avance sur la question, commencent à prendre "à bras le corps" la "problématique trans'".

Revue de presse et de blogs, vous y trouverez toute l'actualité autant en France que partout dans le monde ainsi que des dossiers thématiques sur cette "population" discriminée, objet autant de fantasmes que de rejets et pourtant si peu et surtout si mal étudiée ou trop souvent maltraitée par des médias racoleurs. Merci de votre attention caphi http: Beaucoup de commentaires négatifs de la part de personne semblant de toute évidence ne pas connaître le sujet!

A commencé par certains commentaires de psychiatres. Lorsque les trans font leur parcours et on a faire au suivi psychologique les psychiatres donc confrères ne sont pas réfractaires bien loin de là et nous accompagnent tout au long de celui-ci afin de le vivre le mieux possible et nous aider. Il s'agit là de retirer le transsexualisme des maladies mentales et pourquoi avant cela serait-ce une maladie mentale?

Me concernant je ne me sens pas malade à ce niveau là tout va bien je vous rassure! La vie et la nature sont bien plus complexent que ça. Et oui le mental appartient à un genre qui diffère du corps alors pourquoi cela ne serait il pas le corps qui aurait été mal confectionné ou malformation par rapport au genre et que les trans demandent des soins afin d'être en harmonie avec ce dernier une personne brûlée gravement devrait-il assumer ces dernières sans chirurgie réparatrice?

Cependant à l'heure actuelle ce "problème" n'a pas été encore déterminé par la science, aucun médecin ou psychiatre ne sait d'où cela provient et pourquoi, il n'y a que de vagues suppositions.

Le suivi psychologique jusqu'à preuve du contraire détermine, par le biais de tests, si le mental ou cerveau appartient bien au genre féminin ou masculin, qui est donc différent de ce celui du corps.

On peut changer le corps pour réparer, par chirurgie, cette anomalie mais pas le cerveau. Le passage aux opérations est donc plus qu'un choix mais une nécessité afin de pouvoir être enfin soi-même, est ce mal?

Ensuite confondre grandement à tort le transsexualisme et la pédophilie est délirant! Il ne me semble pas qu'un trans s'attaque d'une manière ou d'une autre à autrui contrairement aux pédophiles à bon entendeur, nous sommes comme tout le monde avec travail, paiement d'impôts et surtout cotisant pour la sécu et mutuelle!

Pour ceux qui prétendent que nous n'assumons pas ce que la nature ou dieu nous a donné sachez que nous n'avons pas demandé à être ainsi c'est un simple état de fait, faut arrêter de fabuler. C'est un parcours personnel et nous ne faisons de mal ou de tort à personne. Par contre nous assumons bien le fait d'être trans et la transition avec les difficultés que cela peut impliquer et oui la nature ou dieu pour certains, nous a fait trans tout simplement peut être un petit bug de la nature ou une sinistre farce de "dieu"?

Sachez aussi que la plupart des trans paient eux-mêmes leurs opérations car le processus, en France, est beaucoup trop long là aussi à bon entendeurs pour ceux qui prétendent qu'on fait payer la société, néanmoins vu la minorité trans il est évident que le trou de la sécu vient d'autres assistés de la vie et ils sont nombreux!

Il faut savoir que les trans qui sont pris en charge par la sécu passent tout de même devant un tas de médecins qui eux vont déterminer si oui ou non il y aura prise en charge, ce n'est donc pas nous qui au final décidons. Pour finir un peu d'ouverture d'esprit ne fait pas de mal encore faut il savoir faire la part des choses et bon sang la tolérance au 21ème siècle, elle est où?!

Intéressant comme plusieurs personnes qui ne connaissent manifestement rien au sujet de la dysphorie de genre s'insurgent du fait que, bien que ça ne soit pas une maladie, ça puisse être pris en charge par la sécu. Une femme enceinte n'est pas malade? Mais son état peut pourtant nécessiter des soins? Faut-il les laisser crever lors de leur accouchement? Non, bien sur, par contre, les trans, oui: J'ai même lu des allusions à la pédophilie Plus loin dans les commentaires, certains petits ayatollahs catholiques viennent nous expliquer la façon dont nous devrions vivre et souffrir pour la seule gloire de leur Dieu Etre chrétien, juif, musulman.

Ca oui, c'est un choix. Etre trans, contrairement à ce que tout le monde semble penser ici n'en est pas un! Et contrairement aux susnommés, nous sommes une vraie minorité, qui ne cherche à endoctriner personne. Les trans se tiennent à carreau, bossent et cotisent comme tout le monde quand on veut bien leur en donner la possibilité!

Je ne suis pas fière de NOUS. Nos avis divergent sur la question de la prise en charge par la sécu: Concernant votre 4e paragraphe, rien à redire: Je ne puis donc que le respecter, puisque vous faites vous-même preuve de respect et de tolérance.

Le sujet me tiens donc forcément très trop? Tous à fait de votre avis… Pierre Desproges disait: La chirurgie n'est pas plus contre-nature que la chirurgie esthétique, c'est une affaire de choix, et mon propos n'est évidemment pas de convaincre les trans qu'ils doivent tout faire pour se convaincre d'une identité sexuelle qu'ils ne pensent pas être la leur.

La chirurgie n'est pas un acte indispensable, même si l'on est transsexuel, et donc il n'y a pas lieu de demander à la société de la prendre en charge. Pour les traitements hormonaux qui seraient devenus nécessaires suite à une opération, il va de soi que la société ne doit pas abandonner ses membres, de même qu'elle n'abandonne pas les cancéreux du poumon, fussent-ils en partie responsable de leur état pour la plupart.

La comparaison avec la grossesse est spécieuse. Il faut noter que l'intervention d'un médecin se limite dans la plupart des cas à un suivi, il s'agit donc de prévention et non de traitement, comme on va chez son dentiste tous les ans environ même si tout va bien. Les accouchements sont généralement réalisés par des sages-femmes, et, en cas de problème médical, l'intervention d'un médecin devient nécessaire.

Pour le reste, lorsque l'on suit un traitement médical, c'est que l'on a une maladie. Être malade n'est pas honteux, y compris si cette maladie est psychique. Aller chez un psy quand ça ne va pas est certainement une attitude qui ne devrait pas être stigmatisée. Se sentir d'une identité opposée à sa physiologie n'est pas une maladie tant que cela ne nécessite pas de chirurgie ni d'intervention. Lorsque cette perception se traduit par un mal-être au point que seule cette intervention permet de continuer à vivre, il s'agit d'une maladie.

Cela ne veut pas dire que le rôle du médecin sera de convaincre à tout prix le patient qu'il a tort, et qu'il devrait renoncer à son projet. Pour ma part je ne suis pas favorable à ce que ce geste chirurgical soit pris en charge par la solidarité nationale, je pense qu'il y a d'autres besoins sociaux qui doivent passer en priorité et le budget d'un pays, même riche, n'est pas infiniment extensible. Le gouvernement français vient donc de réactiver la détestable tradition de la " science officielle " que l'on croyait enterrée depuis l'affaire Lyssenko.

Une lecture attentive de la Constitution de m'a permis de constater qu'il n'entrait nullement dans les attributions du gouvernement ni du parlement de déterminer par décret ou par loi quelles sont les vérités scientifiques du moment. Il faudrait quand même savoir: Dans le cas du transsexualisme , il n'existe aucune anomalie des organes génitaux avant les "traitements " hormonaux et chirurgicaux d'ailleurs , nombre de transsexuels ont des enfants avant d'être opérés.

Sauf à être de très mauvaise foi, il ne s'agit donc pas d'une maladie physique, mais d'une maladie mentale conviction inébranlable d'être d'un sexe qui n'est pas le sien et tentatives de ressembler par tous les moyens de ressembler à un individu du sexe auquel on croit appartenir.

Si le gouvernement était logique dans sa démarche " intellectuelle " , le transsexualisme n'ayant jamais été une maladie physique et n'étant plus, selon lui, une maladie mentale, ce n'est donc plus une maladie du tout!!! Il n'a donc pas lieu, si l'on suit le raisonnement gouvernemental, de faire rembourser par l'assurance maladie un très coûteux " traitement " de ce qui, par décret au journal officiel, n'est plus une maladie!

Hum juste un exemple égocentré. J'ai une pathologie qui est considérée depuis des décennies comme psychologique ou psychosomatique, peu importe, le résultat est le même. Je souffre de douleurs constantes, qui peuvent me prendre subitement, sans prévenir, et surtout sans raison. Des décharges électriques, des sensations d'avoir un membre entravé dans un étau, et des dizaines d'autres comme ça. On a fait des tas d'examens, aucun résultat: Donc j'étais tarée, quoi. Au mieux, on me disait de moins m'écouter, de faire plus de sport, de mieux manger j'ai un léger embonpoint, difficile d'avoir une activité physique quand celles ci déclenchent des douleurs insupportables!

Et voilà qu'il y a quelques mois, des études scientifiques ont permis de déterminer, je dirais même, de prouver, qu'il y avait un dysfonctionnement du système nerveux central: En résumant très schématiquement, le cerveau de tout être humain normalement constitué reçoit en permanence des signaux de douleurs, pour des choses terriblement anodines.

Tout être humain normalement constitué a comme des "barrières", des "portes" permettant de stopper, ou du moins de diminuer très fortement la sensation de douleur ressentie. Il va avoir une petite sensation d'inconfort en s'asseyant sur une chaise en bois, mais s'en apercevra souvent à peine.

Chez moi, le cerveau a des "barrières" et des "portes" qui fonctionnent très mal: Elles sont sans arrêt ouvertes. J'ai l'impression de parler à un gamin de 6 ans, désolée XD Et une personne comme moi va souffrir intensément en s'asseyant sur une chaise en bois, et son postérieur s'en souviendra pendant plusieurs jours, même si cela n'aura duré qu'un quart d'heure.

Bref, tout ça pour en venir à cette conclusion simplissime mais pas simpliste: Ce n'est pas parce que ça ne se voit pas que ce n'est pas physique. Ce n'est pas parce que ça ne se voit pas que c'est psychologique. Toujours est-il qu'il y a souffrance des personnes transgenres, et que la médecine est là avant tout pour soulager les gens, non? Quelle que soit l'origine ou la cause de la douleur Le jugement n'a pas lieu d'être.

Mark se déclare comme homosexuel depuis la naissance, il décide de se faire opérer pour devenir une femme. Malgré ses orientations sexuelles Mark a toujours été le préféré de son père. Il a la chance d'avoir une famille qui accepte son choix et après son changement de sexe il s'appelle Maria Corazon Marzo et il va même se marier.

Mais un évènement va bouleverser tous ses plans. Son père est gravement malade et demande à Maria un petit-fils, ce qu'elle va accepter. Maria est de nouveau Mark, avec l'aide de son amie et collègue de travail Sheryl Ocampo il va avoir un petit garçon nommé Andrei par fécondation in vitro. Actuellement Mark se concentre sur sa carrière et ne sort avec personne aux dernières nouvelles. Un transsexuel anglais paye Chelsea Attoney a 30 ans, elle est née sous le prénom de Matthew et déclare a un magazine: J'ai l'impression de vivre dans un mensonge.

Elle prend alors de la testostérone, se fait retirer les implants mamaires et son pénis est reconstruit par chirurgie. Elle espère que ses factures seront payées par la sécurité sociale. Elle ne travaille pas car elle subit trop de stress et ne regrette pas de demander aux contribuables l'argent pour son opération parce que pour elle "ce n'est pas un choix".

Ria Cooper est née Brad Cooper, il s'habille en fille à 12 ans et demande aux docteurs de devenir une femme à 15 ans. Ria Cooper est la plus jeune patiente transexuelle d'Angleterre. À l'âge de 17 ans il supplie sa famille et la sécurité sociale pour son changement de sexe. Cependant elle décide de redevenir un homme suite a une dépression sévère.

Elle annule l'opération et arrête de prendre les hormones qui lui faisaient pousser les seins. Elle trouve que le changement est trop lourd pour elle, elle se sent malheureuse. Il est tellement dépressif qu'il va faire deux tentatives de suicides.

..

La comparaison avec la grossesse est spécieuse. Il faut noter que l'intervention d'un médecin se limite dans la plupart des cas à un suivi, il s'agit donc de prévention et non de traitement, comme on va chez son dentiste tous les ans environ même si tout va bien.

Les accouchements sont généralement réalisés par des sages-femmes, et, en cas de problème médical, l'intervention d'un médecin devient nécessaire. Pour le reste, lorsque l'on suit un traitement médical, c'est que l'on a une maladie.

Être malade n'est pas honteux, y compris si cette maladie est psychique. Aller chez un psy quand ça ne va pas est certainement une attitude qui ne devrait pas être stigmatisée.

Se sentir d'une identité opposée à sa physiologie n'est pas une maladie tant que cela ne nécessite pas de chirurgie ni d'intervention. Lorsque cette perception se traduit par un mal-être au point que seule cette intervention permet de continuer à vivre, il s'agit d'une maladie.

Cela ne veut pas dire que le rôle du médecin sera de convaincre à tout prix le patient qu'il a tort, et qu'il devrait renoncer à son projet. Pour ma part je ne suis pas favorable à ce que ce geste chirurgical soit pris en charge par la solidarité nationale, je pense qu'il y a d'autres besoins sociaux qui doivent passer en priorité et le budget d'un pays, même riche, n'est pas infiniment extensible.

Le gouvernement français vient donc de réactiver la détestable tradition de la " science officielle " que l'on croyait enterrée depuis l'affaire Lyssenko.

Une lecture attentive de la Constitution de m'a permis de constater qu'il n'entrait nullement dans les attributions du gouvernement ni du parlement de déterminer par décret ou par loi quelles sont les vérités scientifiques du moment. Il faudrait quand même savoir: Dans le cas du transsexualisme , il n'existe aucune anomalie des organes génitaux avant les "traitements " hormonaux et chirurgicaux d'ailleurs , nombre de transsexuels ont des enfants avant d'être opérés.

Sauf à être de très mauvaise foi, il ne s'agit donc pas d'une maladie physique, mais d'une maladie mentale conviction inébranlable d'être d'un sexe qui n'est pas le sien et tentatives de ressembler par tous les moyens de ressembler à un individu du sexe auquel on croit appartenir. Si le gouvernement était logique dans sa démarche " intellectuelle " , le transsexualisme n'ayant jamais été une maladie physique et n'étant plus, selon lui, une maladie mentale, ce n'est donc plus une maladie du tout!!!

Il n'a donc pas lieu, si l'on suit le raisonnement gouvernemental, de faire rembourser par l'assurance maladie un très coûteux " traitement " de ce qui, par décret au journal officiel, n'est plus une maladie! Hum juste un exemple égocentré. J'ai une pathologie qui est considérée depuis des décennies comme psychologique ou psychosomatique, peu importe, le résultat est le même.

Je souffre de douleurs constantes, qui peuvent me prendre subitement, sans prévenir, et surtout sans raison. Des décharges électriques, des sensations d'avoir un membre entravé dans un étau, et des dizaines d'autres comme ça. On a fait des tas d'examens, aucun résultat: Donc j'étais tarée, quoi.

Au mieux, on me disait de moins m'écouter, de faire plus de sport, de mieux manger j'ai un léger embonpoint, difficile d'avoir une activité physique quand celles ci déclenchent des douleurs insupportables! Et voilà qu'il y a quelques mois, des études scientifiques ont permis de déterminer, je dirais même, de prouver, qu'il y avait un dysfonctionnement du système nerveux central: En résumant très schématiquement, le cerveau de tout être humain normalement constitué reçoit en permanence des signaux de douleurs, pour des choses terriblement anodines.

Tout être humain normalement constitué a comme des "barrières", des "portes" permettant de stopper, ou du moins de diminuer très fortement la sensation de douleur ressentie. Il va avoir une petite sensation d'inconfort en s'asseyant sur une chaise en bois, mais s'en apercevra souvent à peine.

Chez moi, le cerveau a des "barrières" et des "portes" qui fonctionnent très mal: Elles sont sans arrêt ouvertes. J'ai l'impression de parler à un gamin de 6 ans, désolée XD Et une personne comme moi va souffrir intensément en s'asseyant sur une chaise en bois, et son postérieur s'en souviendra pendant plusieurs jours, même si cela n'aura duré qu'un quart d'heure. Bref, tout ça pour en venir à cette conclusion simplissime mais pas simpliste: Ce n'est pas parce que ça ne se voit pas que ce n'est pas physique.

Ce n'est pas parce que ça ne se voit pas que c'est psychologique. Toujours est-il qu'il y a souffrance des personnes transgenres, et que la médecine est là avant tout pour soulager les gens, non?

Quelle que soit l'origine ou la cause de la douleur Le jugement n'a pas lieu d'être. Sinon beaucoup de personnes ne correspondant pas à notre vision du "bien", à notre manière de pensée ou que sais-je encore, ne pourraient prétendre le droit aux soins En tant que psychiatre et spécialisé dans les pathologies de l'Enfant et de l'adolescent, je m'étonne de la quasi absence de réaction du corps médical par rapport à cette décision.

En effet est-il bien du domaine de compétence d'un ministre de décider ce qui relève ou non du domaine de la pathologie mentale et de prendre le contre-pied de l'ensemble de la communauté scientifique internationnale en l'occurence les experts de l'OMS. Cette désision qui repose en fait sur des bases purement idéologiques, et prise pour complaire à une minorité d'individus me rappelle furieusement les pages les plus sombres du totalitarisme soviètique à l'heure où le parti communiste de l'ex URSS se permettait de décider ce qui relevait ou non de la vérité scientifique.

Madame Bachelot outrepasse ses droits de façon scandaleuse. Faudra-t-il également dépsychiatriser la pédophilie puisque certaines associations certes marginales le réclament? En tant qu'Educatrice spé. Nous ne règlons rien: De plus, comment allons-nous protéger les enfants des dérives de notre génération??????????????

Ah je ne savais pas qu'il s'agissait d'une dérive Vous connaissez le sujet en profondeur? Attention aux amalgames et à la discrimination interdite par la loi Faux prétexte donc pour parler de déficit de la sécu concernant ce sujet, il y a bien d'autres assistés de la vie, arnaques et autres qui le font.

La faible minorité trans n'entre en rien là dedans de plus que savez vous réellement de cette mesure? Peut être qu'à terme cette décision a été prise pour que justement tous les trans payent leurs opérations puisqu'il le transsexualisme n'est plus considérée comme maladie En déniant tout les experts en la matière?

La Raison a définitivement été violé par la démocratie à tout les niveaux de "sagesse" de notre république! L'obscurantisme est une valeur sûre On ne s'étonne plus de rien. Moi, je voudrais bien être un ange, par ce que ça n'a pas de sexe, donc pas de problème de ce coté là. Désormais si on aime pas son nez, on le fait refaire, si on aime pas son sexe, on le fait changer, si on aime pas avoir un enfant, on se fait avorter, etc. C'est juste le principe du consumérisme appliqué à la vie et à la nature.

Que faudra-t-il dire à un enfant qui déprime parce qu'il se trouve moche? Depuis des milliers d'années la société polynésienne intègre le transsexualisme les rae-rae sans en faire un plat.

Même l'Iran accepte la pratique de la transformation chirurgicale, la rendant d'ailleurs obligatoire, ce qui est abusif. Les souffrances endurées par ces personnes sont inimaginables.

Les garçons qui se sentent filles sont battus et violés dès avant leur adolescence en France, j'ai des témoignages , rejetés par leur famille souvent. A l'inverse des Pays Bas par exemple, qui traitent par hormones dès l'âge de 12 ans pour contrer les hormones "de naissance" préparant la réassignation chirurgicale vers 18 ou 20 ans, en France, il n'est possible d'être traité que trop tard, vers 20 ans, alors que les caractéristiques d'origine sont pleinement actives.

Se retouver sous un aspect incompatible avec la carte d'identité; se faire molester par la police, les dealers, les voyous, avoir peur d'aller au guichet de la Sécu ou à la pharmacie oui, j'ai vu les regards, j'ai une amie MTF- càd une fille née avec un corps de garçon. En général, ils se suicident jeunes sans faire d'histoire. Dormez, vous n'êtes pas concernés. Cela va permettre de cesser à terme le remboursement de leurs soins par la sécu ainsi que de responsabiliser les transsexuels: Si d'aventure on en ressent des effets secondaires dans la cohésion sociale -cf crise de la famille ou de l'affectivité-, au moins on ne pourra plus accuser la société en général.

Laissons-les dans leur transsexualité, puisqu'ils estiment qu'on a rien à faire pour eux. C'est pas parce qu'en France, on a publié un décret signalant que le transsexualisme ne doit plus être considéré comme une maladie mentale, que le cela n'est plus une maladie mentale. Ces personnes doivent être rééduquer, toute leur vie a été une vaste tromperie, et qu'ils croient ne pas être du sexe qu'ils ont depuis leur naissance devrait nécessité que leur environnement, et eux d'ailleurs, soit psychanalysé pour les remettre dans le droit chemin MDR j'imagine très bien les transexuelles avoir été élevées à tort!

On inverse tout et on recommence, comme il faut pour "remettre dans le droit chemin" les pauvres enfants totalement destabilisés!! C'est marrant je ne me reconnais pas du tout dans ce que vous dites malgré le fait que vous semblez connaître le sujet en profondeur Vu mon statut professionnel, amical et familial je pense sincèrement avoir toujours été dans le droit chemin pourtant mort de rire là.

C'est n'importe quoi en effet Mais j'imagine que la mise à jour du DSM prendra du temps Le DSM5 future vesrion pas encore sortie n'a encore rien rectifié. Heureusement qu'on met les bouquins de référence à jour de temps en temps, sinon, les écoliers continuraient d'y lire que la terre est plate. Tout ceci n'est qu'une action negative pour les transexuels!!! Le fait que c'etait considéré comme une maladie mentale permettait la prise en charge par la securite sociale de l'operation.

Maintenant que ca ne l'est plus les Trans vont devoir payer plein pot pour se sentir en phase avec leur corps!! Double coup de com de la part de la droite on s'attache la sympathie des associations gays qui n'ont rien compris aux vraies raisons de cette decision et on reduit des coups pour la secu. Auteur - Sa biographie. Sur le même sujet. Réagir à cet article. Inz Okt C'est avec du retard que je commence cet article, et je suis effaré de tous les commentaires transphobes de personnes ignorantes.

Quelques mises au point: Jeanne Aubry Bravo, tout à fait d'accord je viens de m'inscrire dans l'unique but de te remercier pour ce commentaire très pertinent. Antoine Ge Je penses qu'avant de dire ça, tu devrais apprendre à être plus ouvert e d'esprit, plus compréhensif ve envers les personnes dans ce cas.

JulyBip Et pourquoi pas? La chirurgie réparatrice est bien prise en charge En quoi ca dérange les gens qu'une personne se sente mieux du coté de l'autre sexe? Caphi la Webdromadaire Bonjour, Merci pour cet article informant vos lecteurs. J'aime Aimé par 1 personne. Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress. Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires.

On vaut mieux que ça! Tout ce qu'on ne dit pas sur les clients "rois". Venez parler de tout ce dont vous avez envie avec moi. Donnez vos opinions en toute liberté. Je vous attends nombreuses et nombreux!!! Give your opinions with complete freedom. I await you many and many!!! Sue Youcef Nabi ex Pdg de Lancôme.

La notion clé pour comprendre est la suivante: Chez les révolutionnaires, on était citoyens ou camarades! Pourquoi je pense que beaucoup de trans ne pigent pas cette différence? Suivant Sexualité des françaises: Laisser un commentaire Annuler la réponse. Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter: E-mail obligatoire adresse strictement confidentielle. Mas de la Regordane Être bien, dans un mas authentique. Creabealounge Mijn passie, jullie passie. I lost my lens cap..

Une diplômée dans la ville Insoumise, Invaincue, Intacte. Le coeur a son réseau Ton meilleur pote à Bruxelles. The Blog of Meows. Pierre Sempé Photographies reportages photos, portraits, et paysages du Monde. Brèves de Magasin On vaut mieux que ça! Grandtrines "I'm not a fatalist, but even if I were, what could I do about it?



Sexuelle française le sexe en latex


Son père est gravement malade et demande à Maria un petit-fils, ce qu'elle va accepter. Maria est de nouveau Mark, avec l'aide de son amie et collègue de travail Sheryl Ocampo il va avoir un petit garçon nommé Andrei par fécondation in vitro. Actuellement Mark se concentre sur sa carrière et ne sort avec personne aux dernières nouvelles. Un transsexuel anglais paye Chelsea Attoney a 30 ans, elle est née sous le prénom de Matthew et déclare a un magazine: J'ai l'impression de vivre dans un mensonge.

Elle prend alors de la testostérone, se fait retirer les implants mamaires et son pénis est reconstruit par chirurgie. Elle espère que ses factures seront payées par la sécurité sociale. Elle ne travaille pas car elle subit trop de stress et ne regrette pas de demander aux contribuables l'argent pour son opération parce que pour elle "ce n'est pas un choix". Ria Cooper est née Brad Cooper, il s'habille en fille à 12 ans et demande aux docteurs de devenir une femme à 15 ans.

Ria Cooper est la plus jeune patiente transexuelle d'Angleterre. À l'âge de 17 ans il supplie sa famille et la sécurité sociale pour son changement de sexe. Cependant elle décide de redevenir un homme suite a une dépression sévère.

Il ne me semble pas qu'un trans s'attaque d'une manière ou d'une autre à autrui contrairement aux pédophiles à bon entendeur, nous sommes comme tout le monde avec travail, paiement d'impôts et surtout cotisant pour la sécu et mutuelle!

Pour ceux qui prétendent que nous n'assumons pas ce que la nature ou dieu nous a donné sachez que nous n'avons pas demandé à être ainsi c'est un simple état de fait, faut arrêter de fabuler. C'est un parcours personnel et nous ne faisons de mal ou de tort à personne.

Par contre nous assumons bien le fait d'être trans et la transition avec les difficultés que cela peut impliquer et oui la nature ou dieu pour certains, nous a fait trans tout simplement peut être un petit bug de la nature ou une sinistre farce de "dieu"? Sachez aussi que la plupart des trans paient eux-mêmes leurs opérations car le processus, en France, est beaucoup trop long là aussi à bon entendeurs pour ceux qui prétendent qu'on fait payer la société, néanmoins vu la minorité trans il est évident que le trou de la sécu vient d'autres assistés de la vie et ils sont nombreux!

Il faut savoir que les trans qui sont pris en charge par la sécu passent tout de même devant un tas de médecins qui eux vont déterminer si oui ou non il y aura prise en charge, ce n'est donc pas nous qui au final décidons. Pour finir un peu d'ouverture d'esprit ne fait pas de mal encore faut il savoir faire la part des choses et bon sang la tolérance au 21ème siècle, elle est où?!

Intéressant comme plusieurs personnes qui ne connaissent manifestement rien au sujet de la dysphorie de genre s'insurgent du fait que, bien que ça ne soit pas une maladie, ça puisse être pris en charge par la sécu.

Une femme enceinte n'est pas malade? Mais son état peut pourtant nécessiter des soins? Faut-il les laisser crever lors de leur accouchement? Non, bien sur, par contre, les trans, oui: J'ai même lu des allusions à la pédophilie Plus loin dans les commentaires, certains petits ayatollahs catholiques viennent nous expliquer la façon dont nous devrions vivre et souffrir pour la seule gloire de leur Dieu Etre chrétien, juif, musulman. Ca oui, c'est un choix. Etre trans, contrairement à ce que tout le monde semble penser ici n'en est pas un!

Et contrairement aux susnommés, nous sommes une vraie minorité, qui ne cherche à endoctriner personne. Les trans se tiennent à carreau, bossent et cotisent comme tout le monde quand on veut bien leur en donner la possibilité!

Je ne suis pas fière de NOUS. Nos avis divergent sur la question de la prise en charge par la sécu: Concernant votre 4e paragraphe, rien à redire: Je ne puis donc que le respecter, puisque vous faites vous-même preuve de respect et de tolérance. Le sujet me tiens donc forcément très trop? Tous à fait de votre avis… Pierre Desproges disait: La chirurgie n'est pas plus contre-nature que la chirurgie esthétique, c'est une affaire de choix, et mon propos n'est évidemment pas de convaincre les trans qu'ils doivent tout faire pour se convaincre d'une identité sexuelle qu'ils ne pensent pas être la leur.

La chirurgie n'est pas un acte indispensable, même si l'on est transsexuel, et donc il n'y a pas lieu de demander à la société de la prendre en charge. Pour les traitements hormonaux qui seraient devenus nécessaires suite à une opération, il va de soi que la société ne doit pas abandonner ses membres, de même qu'elle n'abandonne pas les cancéreux du poumon, fussent-ils en partie responsable de leur état pour la plupart.

La comparaison avec la grossesse est spécieuse. Il faut noter que l'intervention d'un médecin se limite dans la plupart des cas à un suivi, il s'agit donc de prévention et non de traitement, comme on va chez son dentiste tous les ans environ même si tout va bien. Les accouchements sont généralement réalisés par des sages-femmes, et, en cas de problème médical, l'intervention d'un médecin devient nécessaire.

Pour le reste, lorsque l'on suit un traitement médical, c'est que l'on a une maladie. Être malade n'est pas honteux, y compris si cette maladie est psychique. Aller chez un psy quand ça ne va pas est certainement une attitude qui ne devrait pas être stigmatisée. Se sentir d'une identité opposée à sa physiologie n'est pas une maladie tant que cela ne nécessite pas de chirurgie ni d'intervention. Lorsque cette perception se traduit par un mal-être au point que seule cette intervention permet de continuer à vivre, il s'agit d'une maladie.

Cela ne veut pas dire que le rôle du médecin sera de convaincre à tout prix le patient qu'il a tort, et qu'il devrait renoncer à son projet. Pour ma part je ne suis pas favorable à ce que ce geste chirurgical soit pris en charge par la solidarité nationale, je pense qu'il y a d'autres besoins sociaux qui doivent passer en priorité et le budget d'un pays, même riche, n'est pas infiniment extensible.

Le gouvernement français vient donc de réactiver la détestable tradition de la " science officielle " que l'on croyait enterrée depuis l'affaire Lyssenko.

Une lecture attentive de la Constitution de m'a permis de constater qu'il n'entrait nullement dans les attributions du gouvernement ni du parlement de déterminer par décret ou par loi quelles sont les vérités scientifiques du moment.

Il faudrait quand même savoir: Dans le cas du transsexualisme , il n'existe aucune anomalie des organes génitaux avant les "traitements " hormonaux et chirurgicaux d'ailleurs , nombre de transsexuels ont des enfants avant d'être opérés. Sauf à être de très mauvaise foi, il ne s'agit donc pas d'une maladie physique, mais d'une maladie mentale conviction inébranlable d'être d'un sexe qui n'est pas le sien et tentatives de ressembler par tous les moyens de ressembler à un individu du sexe auquel on croit appartenir.

Si le gouvernement était logique dans sa démarche " intellectuelle " , le transsexualisme n'ayant jamais été une maladie physique et n'étant plus, selon lui, une maladie mentale, ce n'est donc plus une maladie du tout!!! Il n'a donc pas lieu, si l'on suit le raisonnement gouvernemental, de faire rembourser par l'assurance maladie un très coûteux " traitement " de ce qui, par décret au journal officiel, n'est plus une maladie!

Hum juste un exemple égocentré. J'ai une pathologie qui est considérée depuis des décennies comme psychologique ou psychosomatique, peu importe, le résultat est le même. Je souffre de douleurs constantes, qui peuvent me prendre subitement, sans prévenir, et surtout sans raison.

Des décharges électriques, des sensations d'avoir un membre entravé dans un étau, et des dizaines d'autres comme ça. On a fait des tas d'examens, aucun résultat: Donc j'étais tarée, quoi. Au mieux, on me disait de moins m'écouter, de faire plus de sport, de mieux manger j'ai un léger embonpoint, difficile d'avoir une activité physique quand celles ci déclenchent des douleurs insupportables!

Et voilà qu'il y a quelques mois, des études scientifiques ont permis de déterminer, je dirais même, de prouver, qu'il y avait un dysfonctionnement du système nerveux central: En résumant très schématiquement, le cerveau de tout être humain normalement constitué reçoit en permanence des signaux de douleurs, pour des choses terriblement anodines.

Tout être humain normalement constitué a comme des "barrières", des "portes" permettant de stopper, ou du moins de diminuer très fortement la sensation de douleur ressentie.

Il va avoir une petite sensation d'inconfort en s'asseyant sur une chaise en bois, mais s'en apercevra souvent à peine. Chez moi, le cerveau a des "barrières" et des "portes" qui fonctionnent très mal: Elles sont sans arrêt ouvertes. J'ai l'impression de parler à un gamin de 6 ans, désolée XD Et une personne comme moi va souffrir intensément en s'asseyant sur une chaise en bois, et son postérieur s'en souviendra pendant plusieurs jours, même si cela n'aura duré qu'un quart d'heure.

Bref, tout ça pour en venir à cette conclusion simplissime mais pas simpliste: Ce n'est pas parce que ça ne se voit pas que ce n'est pas physique. Ce n'est pas parce que ça ne se voit pas que c'est psychologique. Toujours est-il qu'il y a souffrance des personnes transgenres, et que la médecine est là avant tout pour soulager les gens, non?

Quelle que soit l'origine ou la cause de la douleur On vaut mieux que ça! Tout ce qu'on ne dit pas sur les clients "rois". Venez parler de tout ce dont vous avez envie avec moi. Donnez vos opinions en toute liberté. Je vous attends nombreuses et nombreux!!! Give your opinions with complete freedom.

I await you many and many!!! Sue Youcef Nabi ex Pdg de Lancôme. La notion clé pour comprendre est la suivante: Chez les révolutionnaires, on était citoyens ou camarades! Pourquoi je pense que beaucoup de trans ne pigent pas cette différence? Suivant Sexualité des françaises: Laisser un commentaire Annuler la réponse. Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter: E-mail obligatoire adresse strictement confidentielle.

Mas de la Regordane Être bien, dans un mas authentique. Creabealounge Mijn passie, jullie passie. I lost my lens cap.. Une diplômée dans la ville Insoumise, Invaincue, Intacte.